Pierre Hémon Autre Direct 1
Pierre Hémon © Tim Douet

Suppression de lignes de cars : "Un manque d'écoute des citoyens"

Lors du débat précédant le vote "d'optimisation" du réseau des Cars du Rhône vendredi, Pierre Hemon a estimé "qu'ils auraient dû écouter les citoyens concernés" par la suppression des lignes de cars.

L'élu EELV avait annoncé qu'il ne prendrait pas part au vote sur "l'optimisation de l'offre des lignes régulières" qui avait été demandée au Sytral par le Département du Rhône. Il s'y est tenu. Auparavant, il estimait que le Sytral "n'allait pas dans la bonne direction" en terme d'environnement avec les suppressions de certaines lignes combinées à la création de l'A45. Il s'est appuyé sur le rapport d'air-Rhône-Alpes publié la veille qui indiquait une hausse de la pollution dans la région. Christophe Quiniou, adjoint au maire de Meyzieu, lui répondant "qu'un bus avec deux personnes à l'intérieur pollue plus que quelques voitures".

"Je parle avec les élus" C.Agarrat

Pierre Hemon s'est également attristé du manque "d'écoute des citoyens concernés". Christiane Agarrat, vice-présidente du département du Rhône en charge des Transports, a rappelé pendant le débat "qu'elle avait échangé avec les élus de terrain". Lors du point presse qui a suivi la délibération, celle-ci a ajouté que "les usagers sont des électeurs, qui ont choisi des personnes pour les représenter. Je discute avec les élus, puisqu'ils ont été choisis".

Faire défiler vers le haut