La police municipale de Rillieux-Pape @Antoine Merlet

Sécurité : 22 maires de la métropole de Lyon montent au front

La Région Auvergne-Rhône-Alpes et vingt-deux maires de la métropole de Lyon ont acté, vendredi 12 mars, leur volonté commune de s'unir sur le front de "la sécurité, de la prévention et de l'éducation".

Il y a eu les "22 de Rouen" en fin d'année dernière (vingt-deux maires de la métropole de Rouen, tous socialistes ou apparentés, qui réclamaient au ministre de l'Intérieur des renforts de police, soulignant la "situation alarmante" de plusieurs villes et "le fort sentiment d'insécurité" des habitants). Il y a désormais les "22 de Lyon" (tous Républicains ou apparentés) qui s'unissent pour faire front "au contexte d'insécurité grandissante" et "la montée des violences sur le territoire de la métropole de Lyon".

Vendredi 12 mars, vingt-deux maires de la métropole de Lyon* se sont réunis à l'Hôtel de Région  à l'invitation de son président Laurent Wauquiez (LR) pour une "réunion sécurité". Objectif : "poser le constat et engager un travail commun et solide sur la durée pour protéger nos habitants".

Le constat : la multiplication des incivilités, les guet-apens contre les forces de police et les pompiers (le dernier en date mercredi 10 mars à Saint-Fons, absente de la réunion), le racket et agressions à la sortie d’établissements scolaires (lycée de la Martinière-Duchère), la multiplication des rodéos et des tirs de mortiers (à Lyon et Feyzin le 11 mars dernier), les points de deal ou encore les récentes violences urbaines de La Duchère, Bron et Rilleux-La-Pape.

Lire aussi : Trafic de drogue : enquête sur les lieux de deal à Lyon et dans l'agglomération

Les décisions prises : la Région a acté le déblocage d’un fonds régional d’urgence de 5 millions d’euros à destination de l’ensemble du territoire métropolitain "afin d’accélérer le déploiement de la vidéoprotection et investir dans l’équipement des effectifs de Police municipale, mais aussi dans de nouvelles actions (brigades équestres et canines, systèmes de détection, systèmes d’alerte silencieuse pour les commerces…)". Les maires des communes ont, de leur côté, ouvert des postes de policiers municipaux supplémentaires. Au total, sur les 29 communes du territoire qui sont déjà engagées avec la Région sur la sécurité, ce sont donc plus de 300 postes qui seront ouverts.

Lire aussi : Enquête dans la métropole de Lyon : le grand marché des polices municipales

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut