Rhône : surveillance renforcée pour le moustique tigre

Le Rhône fait désormais partie des départements où la prolifération du moustique tigre est surveillée de près. Ce petit animal peut être porteur de la dengue et du chikungunya.

Le moustique tigre fait son apparition dans le Rhône. Pour la première année, le département a été intégré au réseau de surveillance estival mis en place par le ministère de la Santé concernant ce petit animal, déjà présent dans tout le sud-est de la France, et qui a étendu son territoire au sud-ouest et au nord. La Drôme, l’Isère et l’Ardèche font également leur entrée dans la liste des zones géographiques surveillées de près.

L’Aedes albopictus, ou "moustique tigre", est porteur potentiel de plusieurs maladies qui affectent l’homme comme la dengue ou le chikungunya. La direction générale de la Santé précise cependant "qu’aucune épidémie de ces deux maladies n’est déclarée en France métropolitaine".

Originaire d’Asie et implanté depuis de nombreuses années dans certains départements d’Outre-mer, le moustique tigre est apparu en métropole en 2004 dans les Alpes-Maritimes. Il se reproduit et se développe à proximité de l’homme. Pour limiter sa prolifération, il est conseillé à chacun de supprimer, chez soi et aux alentours les points d’eau stagnante comme les vases, soucoupes de pots de fleurs, ou vieux pneus.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut