Rhône et Saône en crues : le trafic fluvial perturbé

Le Rhône et la Saône connaissent une crue qui perturbe le transport sur les voies navigables lyonnaises. Chose plutôt rare à cette période de l'année.

Alors que le fleuve et la rivière de Lyon sont en crues, Samuel Cado, chef de la subdivision de l’antenne de Lyon des Voies navigables de France (VNF), revient sur cet épisode peu commun pour un mois de mai.

Lyon Capitale : Un événement rare à cette période de l'année ?

Samuel Cado : Certes, ce n'est pas habituel pour un mois de mai. Cependant, ce sont des choses qui peuvent arriver, même au mois de juin par exemple. Il suffit qu'il pleuve beaucoup, notamment sur les versants, et la pluie vient s'accumuler. Le niveau peut monter très vite.

Quelles conséquences pour le trafic sur les deux cours d'eau ?

Les gros bateaux ne peuvent pas naviguer, surtout sur la Saône, car avec le niveau élevé de l'eau, ils ne passent plus sous les ponts. Mais, par contre, il n'y a pas d'interdits de navigation pour les autres. On a juste installé une alternance de passage pour les bateaux, afin qu'ils ne se croisent pas trop. On évite ainsi des problèmes dus aux forts courants par exemple. Le Vaporetto, lui, doit rester à quai car il ne peut pas se permettre d'attendre le roulement de passage, à cause des horaires que la navette fluviale doit respecter.

À quand la fin des crues ?

Généralement, ce genre d'épisode ne dure pas très longtemps. Les crues devraient se terminer d'ici la fin de semaine, s'il ne pleut pas à nouveau, bien évidemment.

Faire défiler vers le haut