Rhône-Alpes : Les pauvres ont des choses à dire

Pour cette militante du Collectif Paroles de femmes, la rencontre de samedi entre élus, associations, et personnes confrontées à la précarité, est capitale. Les associations d'aide aux plus démunis comptent ainsi " montrer aux élus que les pauvres ne sont pas enfermés chez eux ".
De nombreuses associations de la région Rhône-Alpes, dont Paroles de femmes, se sont regroupées pour former le réseau " K'ôse toujours : citoyens ensemble et autrement " avec la volonté de renforcer la lutte contre la pauvreté dans la région. Les membres de ce réseau créé il y a un an, espèrent que la rencontre marquera le début d'une vraie lutte contre la précarité en Rhône-Alpes : " On veut valoriser la parole citoyenne, parler avec les élus. " Pour " K'ôse toujours ", l'objectif de la conférence est " de permettre la création de groupes de travail entre élus et citoyens, pour que des réponses concrètes soient apportées rapidement dans chaque commune. " François Auguste, vice-président du conseil régional et délégué à la démocratie participative insiste sur le fait que cette initiative de la région est déjà un événement en soi : " On dit souvent que la région n'est pas compétente pour lutter contre la précarité. C'est une manière de montrer qu'en organisant cette rencontre, on a aussi un rôle à jouer. Confronter la parole des citoyens et des élus, c'est très important. "

Quelle démocratie participative pour quelles transformations ?
Au Conseil Régional, 78 route de Paris, Charbonnières les Bains. De 9h à 18h.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut