Rhône-Alpes : le marché de l'emploi mal en point

Et les difficultés de l'industrie dans la région ne risquent pas d'améliorer les statistiques.

Avec 0,6 % d'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi entre juin et juillet selon les chiffres communiqués par le Pôle emploi, le marché du travail de la région est a peu près stable sur un mois. Mais d'une année à l'autre, la situation est préoccupante. La rapide montée du chômage chez les moins de 25 ans (+ 58,5 % entre juillet 2008 et juillet 2009) et l'arrivée chaque année de jeunes - plus ou moins qualifiés - sur le marché de l'emploi n'engagent pas à l'optimisme.
Rhône-Alpes, qui concentre nombre de sous-traitants du secteur automobile, est la région de France qui affiche la plus forte progression de disparitions d'entreprises, avec 44,8 % d'augmentation du nombre de procédures de redressement et de liquidation judiciaire. Une conséquence de la récession économique, qui fauche les emplois comme une débroussailleuse : les inscriptions au pôle emploi liées à un licenciement économique progressent, d'une année sur l'autre, de 128,6 %. Dans une moindre mesure, le nombre de demandeurs d'emploi qui s'inscrivent suite à une fin de CDD (Contrat à durée déterminée) augmente de 20 %, et le nombre des offres d'emploi collectées dégringole (-27,5 %).
Dans un contexte économique fragile, le gouvernement et certains analystes parlaient déjà de " reprise " avant l'été. En réalité, il faudra certainement être patient pour que le marché de l'emploi, traumatisé par la crise financière, reprenne quelques couleurs.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut