Rhône-Alpes : le marché de l'emploi mal en point

Et les difficultés de l'industrie dans la région ne risquent pas d'améliorer les statistiques.

Avec 0,6 % d'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi entre juin et juillet selon les chiffres communiqués par le Pôle emploi, le marché du travail de la région est a peu près stable sur un mois. Mais d'une année à l'autre, la situation est préoccupante. La rapide montée du chômage chez les moins de 25 ans (+ 58,5 % entre juillet 2008 et juillet 2009) et l'arrivée chaque année de jeunes - plus ou moins qualifiés - sur le marché de l'emploi n'engagent pas à l'optimisme.
Rhône-Alpes, qui concentre nombre de sous-traitants du secteur automobile, est la région de France qui affiche la plus forte progression de disparitions d'entreprises, avec 44,8 % d'augmentation du nombre de procédures de redressement et de liquidation judiciaire. Une conséquence de la récession économique, qui fauche les emplois comme une débroussailleuse : les inscriptions au pôle emploi liées à un licenciement économique progressent, d'une année sur l'autre, de 128,6 %. Dans une moindre mesure, le nombre de demandeurs d'emploi qui s'inscrivent suite à une fin de CDD (Contrat à durée déterminée) augmente de 20 %, et le nombre des offres d'emploi collectées dégringole (-27,5 %).
Dans un contexte économique fragile, le gouvernement et certains analystes parlaient déjà de " reprise " avant l'été. En réalité, il faudra certainement être patient pour que le marché de l'emploi, traumatisé par la crise financière, reprenne quelques couleurs.

à lire également
Le chômage est reparti à la hausse ces dernières semaines, en pleine crise du coronavirus. Pôle Emploi indique que l'ensemble des demandeurs d’emploi, y compris ceux arrivant en fin de droit ou qui sont en activité partielle, doivent s’actualiser à compter de ce mardi 28 avril, et ce jusqu’au vendredi 15 mai minuit.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut