@WilliamPham

Quels films aller voir à Lyon la semaine du 4 au 10 août ?

Classiques, primés, blockbuster, comédies françaises ou films d'animation, la semaine cinématographique à Lyon est bien remplie.

Avec le temps maussade de début août, pourquoi ne pas aller au cinéma ? Lyon Capitale a fait une sélection des films diffusés à Lyon la semaine du 4 au 10 août. Il y en a pour tous les goûts.

Pour vous rendre au cinéma, il vous faudra présenter un pass sanitaire. C'est-à-dire un shéma de vaccination complet (2 doses +7 jours), un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures ou un certificat de rétablissement du covid. Sauf dans le cas particulier des cinémas Lumières.

Lire aussi : À Lyon, les lieux de culture à l'épreuve du pass sanitaire

Les sorties de la semaine

  • OSS 117, Alerte rouge en Afrique Noire : le film culte est de retour pour un nouvel opus, réalisé par Nicolas Bedos. Le célèbre agent OSS 117 devra faire équipe avec une jeune recrue, l'agent OSS 1001.
  • American Nightmare 5 : le thriller horrifique étatsunien propose un cinquième volet réalisé par Everardo Gout. Le scénario prend les mêmes bases que les premiers opus. Pendant une nuit, tous les crimes, même les meurtres sont autorisés. Sauf que cette année, la Purge ne s'est pas arrêtée au lever du jour...
  • BlackPink the movie : Le girlband "BlackBink" célèbre les 5 ans de sa création par un film dédié à leur parcours et les grands moments de leur carrière.

Les incontournables

  • Kaamelott : le film du Lyonnais Alexandre Astier, et inspiré de la série humoristique du même nom est toujours en salle.
  • Profession du père : Comédie française. Emile, 12 ans, vit dans une ville de province dans les années 1960, aux côtés de sa mère et de son père. Ce dernier est un héros pour le garçon. Il va lui confier des missions dangereuses pour sauver l’Algérie, comme tuer le général.
  • Titane : Le film de la réalisatrice Julia Ducourneau, qui a remporté la palme d'or du festival de Cannes. Après une série de crimes inexpliqués, un père retrouve son fils disparu depuis 10 ans. Interdit au moins de 16 ans.
  • Jungle cruise : Du réalisateur Jaume Collet-Serra. Chercheuse intrépide, la doctoresse Lily Houghton quitte Londres pour explorer la jungle amazonienne à la recherche d’un remède miraculeux. Pour descendre le fleuve, elle engage Frank Wolff, un capitaine roublard aussi douteux que son vieux rafiot délabré.
  • The Suicide Squad : dans la même lignée que "Suicide Squad", le film met en scène une bande de super vilains sortis de prison pour une mission au service du gouvernement étatsunien. Pour ce nouvel opus, l'intrigue se déroule dans la jungle et Harley Quinn est de retour.

Des classiques à l'Institut Lumière

  • In the Mood for Love : le film romantique de Wong Kar-wai, paru il y a 20 ans, dans une nouvelle copie restaurée 4K. Diffusé au cinéma Lumière Bellecour.
  • La Trilogie Musashi : Cette trilogie est inspirée de la vie de Musashi Miyamoto, un samouraï et philosophe du XVIIème siècle, réalisée par le cinéaste Hiroshi Inagaki. Il a obtenu l'oscar du Meilleur film étranger en 1956 pour son premier volet. La trilogie est diffusée au cinéma Lumière Bellecour.
  • Une rétrospective de Maurice Pilat à Lumière Fourmi à partir du 4 août. Le cinéma diffusera 9 copies restaurées des films du cinéaste.

À savoir : le cinéma Lumière a choisi d'instaurer jusqu'au 17 août une jauge à 49 spectateurs par salle. Les spectateurs n'ont pas à présenter de pass sanitaire jusqu'à cette date.

Pour les enfants

  • Le tour du monde en 80 jours : Le réalisateur Samuel Tourneux, pour son premier long-métrage, met en scène l'aventure d'un ouistiti et d'une grenouille qui veulent faire le tour du monde en 80 jours.
  • Pat Patrouille : une avant-première du film est prévue le dimanche 8 août à 14 heures au cinéma Pathé Bellecour.
  • L'odyssée de Choum : plusieurs courts métrage sur l'histoire de Choum, petite chouette qui vient juste d'éclore lorsque la tempête la pousse hors du nid. Ils sont diffusés au cinéma Comoedia, dans le cadre du Little Films Festival.
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut