Trottinette Lime place Bellecour

Que vont devoir payer les loueurs de trottinettes et scooters à Lyon ?

Ce lundi, la ville de Lyon vote la mise en place d'une redevance que devront payer les loueurs de vélo, trottinettes ou scooters pour avoir le droit d'occuper l'espace public. Quelle somme devront-ils verser et à partir de quand ?

La ville de Lyon a décidé de faire payer les entreprises qui louent des scooters, vélos ou trottinettes électriques dans ses rues. Une délibération est votée dans ce sens aujourd'hui. Ainsi, pour chaque vélo, les sociétés devront verser 24 euros, 30 euros par trottinette, 80 euros par scooter électrique ou bien encore 100 euros pour un scooter essence.

Cette redevance pour l'occupation de l'espace public entrera en vigueur au 1er septembre, pour une période d'un an renouvelable. Elle devra être versée en une seule fois. Ainsi, un opérateur qui aurait 2 000 trottinettes dans les rues de Lyon, payera 60 000 euros. On estime actuellement le nombre de trottinements dans les rues de Lyon à 5 000, cette redevance devrait donc rapporter autour de 150 000 euros par an, montant qui pourrait être jugé insuffisant par certains face à la gêne que représentent certains opérateurs moins sérieux que d'autres. Lyon interdit désormais l'utilisation des trottinettes sur les trottoirs, mais aussi le stationnement gênant. Des espaces spécifiques et délimités au sol devraient arriver dès cet été pour ne plus voir les trottinettes placées de manière anarchique en ville. Lyon souhaite également que les opérateurs prennent exemple sur la société de location Lime qui bride les trottinettes automatiquement sur certaines zones. Jean-Yves Sécheresse, l’adjoint en charge de la sécurité à la ville de Lyon, a déjà prévenu : “les opérateurs majeurs vont donner un tempo sur le respect des règles. Ceux qui ne peuvent pas suivre devront quitter Lyon”.

Trottinettes  : “ceux qui ne pourront pas suivre devront quitter Lyon”

à lire également
TCL - La nouvelle ligne de tramway T6 sera opérationnelle dès ce vendredi 22 novembre à Lyon. Tracé, fréquences, arrêts, correspondances... découvrez tous les détails de ce nouveau transport en commun qui va changer la donne pour la desserte de l'est de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut