Mes Luciani et Soulier entourant Philippe Barbarin au premier jour de son procès – Lyon, 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP
Mes Luciani et Soulier entourant Philippe Barbarin au premier jour de son procès – Lyon, 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP

Procès Barbarin : aucune condamnation requise par la procureure

Ce mercredi après, lors du procès du Cardinal Barbarin, la procureure ne requiert aucune condamnation "contre quiconque". Un réquisitoire attendu qui a repris les conclusions de 2016 quand la plainte des victimes a été classée sans suite.

La procureure de la République, Charlotte Trabut, s'en est tenue aux conclusions de 2016, quand la plainte des victimes du père Preynat contre le cardinal Barbarin pour non dénonciation, a été classée sans suite. Ainsi, le ministère public n'a requis aucune condamnation contre le cardinal Barbarin et les cinq autres prévenus. Selon la procureure, "aucun nouvel élément n'a été apporté au dossier depuis le classement sans suite". Elle a estimé que l'infraction de mise en péril n'était pas caractérisée et la non dénonciation était prescrite à partir de 2013. Selon le Ministère public : "Il n'y a pas d'éléments tangibles pour affirmer que ce risque est actuel". Ce réquisitoire était attendu, le parquet ayant classé l'affaire sans suite en 2016. La procureure a précisé : "C'est le procès des parties civiles et des prévenus. Le Ministère public ne s'oppose ni aux uns pas plus qu'il ne soutient les autres".

Pour maître Boudot, avocat des parties civiles : "à la lumière des éléments apportés durant ce procès, le ministère public aurait pu faire un réquisitoire plus long. Pas dire que nous avions raisons ou tort, mais pour nous expliquer pourquoi nous avions raison ou tort. Le ministère public s'en tenu à rappeler les éléments de 2016". Maître Soulier, avocat du cardinal Barbarin, a lui aussi réagi au réquisitoire de la procureure : "Je ne me suis jamais réjoui à l'avance dans un procès. Dans une ancienne affaire, j'avais réussi à faire sortir quelqu'un après 8 ans de prison. Je ne me suis pas dit que c'était une victoire, seulement que j'avais réussi à faire sortir quelqu'un de prison".

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut