faits divers, secours, pompiers, fuites de gaz, cours vitton
© Tim douet

Près de Lyon : Un Villeurbannais condamné à six mois de prison pour agression sur les pompiers

Le jeune villeurbannais de 18 ans impliqué dans les tirs de feux d’artifice sur les pompiers dans la nuit du 14 au 15 juillet a été condamné à 12 mois de prison dont six avec sursis.

Le jeune homme, coupable avec d’autres individus de jets de pierres, de mortiers, de feux d’artifice ainsi que de barrières est le seul à avoir été appréhendé par la police. Selon le Progrès, il a été condamné à douze mois d’emprisonnement dont six avec sursis et une mise à l’épreuve. « J’ai tiré dans leur direction mais je ne les visais pas  », s’explique-t-il avant de s’excuser. Des mots qui ne sont pas suffisants pour l’avocat des pompiers : « Il dit qu’il a fait ça parce que c’était la Fête nationale, mais ce n’est pas en essayant de blesser et d’immoler des pompiers qu’on célèbre la nation ».

Rappel des faits

C’est durant la traditionnelle Fête nationale du 14 juillet que se sont déroulés les faits. Les pompiers intervenaient à Villeurbanne pour éteindre des véhicules en feu rue Pierre-Louis-Bernaix. Durant la manœuvre les pompiers ont été victimes de jets de pierres, de mortier, de feux d’artifices ainsi que de barrières. Une violence gratuite annihilée et sans blessé grâce à l’intervention de la police municipale. Un des jeunes, est arrêté rue Docteur-Frappaz et placé en garde à vue. Grâce aux caméras de surveillance son rôle est avéré dans les jets de feux d’artifice.

1 commentaire
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    JANUS - 19 juillet 2020

    Le mental d'un feux d'artifice !

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut