pollution

Pollution : le bassin lyonnais toujours très exposé ce lundi

Conséquence de la canicule : le niveau d'information pour une pollution à l'ozone est toujours activé dans plusieurs zones de la région Rhône-Alpes, dont le bassin lyonnais et le nord-Isère. Une légère amélioration pourrait avoir lieu en milieu de semaine, selon les conditions météorologiques.

Avec cette chaleur, il ne fait pas bon se prélasser sous le soleil, ni respirer l'air de Lyon. Le niveau d'information de pollution est toujours activé dans plusieurs zones de la région, dont le bassin lyonnais et le nord-Isère. Selon Air Rhône-Alpes, cet épisode de pollution, qui a débuté le 30 juin dernier, pourrait même se poursuivre quelques jours. Aucune amélioration n'est prévue avant le milieu de la semaine, où une éventuelle perturbation météorologique pourrait abaisser le niveau de pollution.

Grenoble au niveau d'alerte

Le bassin grenoblois est le plus exposé - depuis samedi 4 juillet, le dispositif préfectoral a même été activé au niveau d'alerte. Ainsi, les transports en commun de l'agglomération grenobloise sont gratuits toute la journée de ce lundi 6 juillet, et la vitesse sur les grands axes a été réduites à 70km/h. La faute à la canicule : un climat aussi chaud est propice à la formation de l'ozone. Selon les recommandations d'Air Rhône-Alpes pour se protéger de la pollution, il convient d'éviter tout effort physique intense entre la fin de matinée et le début de la nuit – là où la chaleur et le taux de pollution sont à leur plus haut niveau.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut