Carrefour
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Plan social : 9 magasins Carrefour menacés dans le Rhône

En voulant faire de Carrefour "le leader mondial de la transition alimentaire pour tous", Alexandre Bompard, le PDG du groupe a annoncé que 2400 emplois et 273 magasins étaient sur la sellette. Dans le Rhône, une dizaine d'établissements sont concernés.

La nouvelle est tombée le 23 janvier dernier. Désormais, Carrefour va miser sur le numérique. Dans le sillon de son virage technologique, le groupe annonce une transformation globale de son organisation, et de profondes coupes budgétaires. L'objectif de la direction, "devenir le leader du e-commerce alimentaire". Un challenge qui passe avant tout par un plan d'économies de deux milliards d'euros par an, 2400 départs volontaires, et 273 magasins menacés de fermeture. Sur environ 10 500 salariés, c'est près d'un quart de la masse salariale qui s'apprête à prendre la porte.

Les syndicats déjà mobilisés

Dans le Rhône, une petite dizaine de magasins sont menacés de fermeture. Lyon-centre, Saint-Priest, Rillieux-la-Pape, Décines, Givors, Pierre Bénite, Amplepluis, Vénissieux et Villeurbanne seraient en effet touchés par la crise. En fait, ce sont tous les anciens magasins du groupe Dia, racheté par Carrefour, qui, s'ils ne trouvent pas de repreneurs, fermeront leurs grilles. Au total, 2100 salariés sont dans l'incertitude quant à leur avenir, tandis que le groupe annonce espérer en reclasser la moitié. Dans les magasins concernés, personne au bout du fil. Les salariés ont reçu l'ordre de ne pas parler aux journalistes. "On nous a dit qu'il fallait répondre gentiment que nous n'étions pas habilités à vous répondre", nous a-t-on aimablement répliqué dans plusieurs enseignes du Rhône. Du côté des syndicats, on confirme que "les salariés sont très inquiets". Pour protester contre ces mesures, la CGT annonce une mobilisation devant le siège de Carrefour à Montreuil, tandis que FO lance un appel à manifester pour le 8 février prochain.

à lire également
Carrefour
Le mouvement national de grève contre les suppressions d'emploi par le groupe Carrefour est particulièrement suivi dans les enseignes du centre commercial de la Part-Dieu ainsi qu'à Givors, Villeurbanne et Vaulx-en-Velin.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut