Satellite

Piscine du Rhône : “Inabordable pour certaines familles”

Le conseil municipal du 26 mai a débattu du tarif du centre nautique du Rhône rénové. UDI et UMP ont voté contre, alors qu’au sein de la majorité, les membres de “Lyon citoyenne et solidaire” ont fait de même et les écologistes se sont abstenus.

Le tarif de la piscine du Rhône (CNR) passera donc bien de 3,40 euros à 8 euros dès le 17 juin. Guy Carazzol (socialiste), rapporteur du dossier, explique cette augmentation par la qualité et la quantité des infrastructures du centre nautique rénové. Selon l'équipe exécutive, le prix d'entrée du site des berges ne peut être le même que celui des autres piscines municipales de la ville, tant son offre est supérieure (bassin à banquettes à bulles, rivière, jeux d'eau, pentagliss, animations…).

Pour l'UDI, Christophe Geourjon déplore l'incohérence d'un prix qui augmente pour une offre qui reste la même. Il a réclamé une prise en compte de toutes les piscines et pas un traitement à part du CNR. "Les plans Piscine de 2001 et 2008 n'ont jamais vu le jour. Les Lyonnais vont payer plus cher des piscines vieillottes et bondées", ajoute-t-il.

L'UDI comme l'UMP regrettent qu'un tarif spécifique n'ait pas été réservé aux habitants de Lyon. "Les Lyonnais payent la piscine deux fois, remarque Laurence Ballas (UMP), d'abord par leur impôt et ensuite à l'entrée."

Un tarif qui fait débat

Le choix de ce tarif de 8 euros étonne aussi bien la majorité que l'opposition. Arthur Rémy (Lyon citoyenne et solidaire, le parti de Nathalie Perrin-Gilbert) se montre surpris que le tarif n'ait pas été débattu avant. Selon lui, les prix d'entrée des établissements d'une même commune devraient tous être les mêmes. Émeline Baume, pour EELV, souligne que la piscine du Rhône deviendra ainsi "inabordable pour certaines familles". Laurence Ballas (UMP) fait quant à elle état de "rumeurs" expliquant que le tarif prohibitif vise à écarter d'éventuels "fauteurs de troubles"

Preuve que le dossier fait débat, un amendement a été déposé et adopté hier par les socialistes pour faire bénéficier les chômeurs du tarif réduit à 5,50 euros. Ils n'avaient pas été inclus dans la proposition initiale. Les handicapés n'auront pas accès aux piscines gratuitement, comme évoqué précédemment. Ils bénéficieront également du tarif réduit.

Article mis à jour le 29 mai à 16h.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut