OL Land : Étienne Tête saisit l'Autorité des Marchés Financiers

Gérard Collomb a-t-il vraiment rendu service à Jean-Michel Aulas en limogeant Étienne Tête ? Disposant désormais de beaucoup de temps libre, ce dernier pourrait multiplier les procédures contre le projet de Grand Stade à Décines. Il commence par une saisine de l'AMF.

Depuis qu’il n’est plus adjoint, Etienne Tête a du temps à tuer et visiblement l’intention d’employer toute son énergie à s’opposer au projet de Grand Stade à Décines. Il a même acheté 50 actions du club afin d’être mieux informé sur ses finances. Enfin, le 24 janvier dernier, il a saisi l’Autorité des Marchés financiers (AMF) au sujet du document de base qui a servi à l’introduction du club en bourse le 9 février 2007. Dans ce document, l’OL annonçait une “mise en service au plus tard en début de saison 2010/2011.”

On sait aujourd'hui qu'il ne se fera pas avant 2014, au mieux. Étienne Tête estime qu’il y a lieu de s’interroger si Jean-Michel Aulas “n’a pas sciemment sous estimé les difficultés de réalisation pour favoriser l’entrée en bourse et si, aujourd’hui, OL Groupe a encore les moyens de l’exécution du projet.” Étienne Tête pointe en effet des bénéfices “en baisse sur chaque activité du groupe”, une trésorerie qui “a perdu 42,7 millions d’euros (une baisse de près d’un tiers)”, une croissance de 3 % de la billetterie qui “cacherait en réalité une baisse de la présence physique des spectateurs” et une baisse des effectifs moyens d’OL Groupe : 262 en 2007, 235 en 2008, puis 229 en 2009. Directeur de la communication de l'OL, Olivier Blanc assure cependant que "le financement du Grand Stade est assuré", l'OL disposant de "165 millions d'euros de fonds propres, sans endettement". Il rappelle aussi que l'échéance de 2010 pour l'ouverture du stade était "une prévision, non un engagement" et avait été assortie de "toutes les précautions d'usage" dans le document présenté lors de l'introduction en bourse. "C'est paradoxal de voir Etienne Tête se plaindre d'un délai non tenu, alors qu'il est un des instigateurs des recours engagés pour retarder le projet..." ironise-t-il avec à-propos.

Mais que se passera-t-il si au final, pour une raison ou pour une autre, l’OL ne peut pas tenir son engagement de réaliser un Grand Stade à Décines ? “Des poursuites pourront-elles être envisagées ?” à l’encontre de Jean-Michel Aulas, s’interroge à la fin du courrier Étienne Tête. Cela dépend de la valeur que l’AMF donne au fameux "document de base". Et c’est l’objet de la saisine “à double lame” d’Étienne Tête, comme il nous l’a expliqué mardi matin : “dans les deux cas je suis gagnant. Soit l’AMF estime que ce document a une valeur juridique et contractuelle, et des poursuites pourront être engagées contre Jean-Michel Aulas, ce qui affaiblira son projet. Soit l’AMF estime que ce document est seulement indicatif, et il n’y a plus d’obligation de respecter le “business plan” de l’OL qui prévoit le Grand Stade à Décines. Et cela relance l’idée d’un agrandissement de Gerland, ce qui est mon objectif final.”

La saisine d'Étienne Tête n'est cependant pas assurée d'aboutir : règlementairement, l'AMF n'est en effet pas contrainte de répondre dans un délai précis. Mais ce n'est que la première procédure.

à lire également
Gérard Collomb
Après l'annonce de sa candidature aux élections municipales à Lyon en 2020, ce lundi, Gérard Collomb a assuré qu'il demeurerait ministre de l'Intérieur à part entière jusqu'à l'été prochain. Un position difficilement tenable, selon ses opposants politiques. D'autant que l'ex (et futur ?) maire de Lyon semble déjà concentré sur son retour. 
34 commentaires
  1. pilou - 4 février 2010

    Il nous cassent les pieds ces verts. Non au centrale non autoroute, non au développment. Stop assez la il y une overdose d'écologie. La seul chose qui savent faire ces casser les pieds, et à ce jeux cette tete de gland est un maitre

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut