Neige : la protection civile en renfort sur les routes

Jeudi soir, la neige est tombée sur Lyon, 5 cm en deuxième partie de nuit. Pour ne pas reproduire l'épisode du 30 novembre, l'Etat a fait appel à 10 patrouilleurs de la Protection civile déployés dans le Grand Lyon et sur l'A47 entre Lyon et Saint-Etienne afin de fluidifier le trafic.

Après l'épisode neigeux du 30 novembre qui a surpris tout le monde. Les automobilistes s'étaient retrouvés coincés sur les routes du Département et autour de Lyon, certains avaient mis jusqu'à 6 heures pour rentrer chez eux ; l'Etat a décidé de venir à la rescousse des automobilistes. Après la publication par Météo-France d'un bulletin d'alerte orange (épisode hivernal non exceptionnel) pour six département de la région Rhône-Alpes Auvergne que dirige le préfet, celui-ci a décidé de déployer 10 patrouilleurs de la sécurité civile : cinq sur l'A47 entre Lyon et Saint-Etienne, et cinq dans le Grand-Lyon, dès jeudi soir.

"Des anges de la route"

Des véhicules qui circuleront sur nos routes et seront reconnaissables à leur cocarde orange surmonté d'un triangle bleu, le logo de la Protection civile. Des 4*4 et des véhicules légers qui ont vocation à venir en aide à tout un chacun. "On essaiera d'en faire des anges de la route", a dit jeudi matin le préfet, Jean-François Carenco, à l'annonce de cette nouvelle mesure. Grâce à ces bénévoles : secouristes, médecins, infirmiers, équipiers secouristes, qui interviendront en complément des services publics dans les missions de secours, le préfet veut "fluidifier le trafic" pour ne pas reproduire l'épisode d'il y a quinze jours.

Un ensemble de mesures préventives

Et contrairement au 30 novembre, 20 à 30 engins de service hivernal (saleuses-déneigeuses) du Grand-Lyon sont intervenus la veille de l'épisode neigeux sur les routes de l'agglomération afin de saler préventivement la chaussée. Le réseau des lignes de transports en commun à fort trafic a été traité en priorité. Une centaine d'agents et 20 à 30 véhicules ont été mobilisés. La Préfecture se tenait parallèlement sur le qui-vive dès jeudi après-midi, en étroite collaboration avec les fédérations de transporteurs routiers, afin de restreindre la circulation des poids lourds si nécessaire. Enfin, le Département avançait de trois heures le départ des transports scolaires jeudi soir, afin de ramener les enfants chez eux dans les meilleures conditions possibles. Vendredi, les transports scolaires étaient supprimés. Les enfants sont restés chez eux vendredi avec un jour d'avance sur le calendrier des vacances scolaires.

à lire également
Si la grève des cheminots ne doit reprendre que mardi soir, le trafic des TER en Auvergne-Rhône-Alpes sera perturbé ce lundi. Les TGV et les intercités ne devraient pas connaître de perturbations. Si le trafic s'effectuera au rythme habituel pour les TGV de l’axe Sud-Est et les intercités, les TER connaîtront eux des perturbations ce […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut