Musée des Confluences : Se fera, se fera pas... ?

Le Musée des Confluences verra-t-il le jour ? Réponse ce soir aux alentours de 16h. Les Conseillers généraux sont invités à se prononcer sur la nouvelle enveloppe financière que le département devra mobiliser afin d'achever la construction du musée. Car depuis quelques jours, seuls quelques responsables du Conseil Général ont une idée de son coût quasi définitif. En effet, les réponses à l'appel d'offre pour achever la construction du musée sont arrivés sur le bureau de Michel Mercier, et c'est plus précisément deux réponses qui lui sont parvenues.

La première émanant d'un groupe mené par Vinci et la seconde d'une équipe dirigée par le groupe de BTP savoyard Léon Grosse. Et les offres financières sont donc désormais connues des seuls membres de la commission d'appel d'offre qui s'est réunis ce matin. Reste maintenant aux élus du Conseil Général à débattre et à se mettre d'accord sur les moyens financiers qui doivent être mobilisés pour terminer l'opération. Une enveloppe de près de 170 millions d'euros est évoquée sans que ce chiffre ne soit confirmé par les équipes du département. Elles réservent l'information à la séance publique du Conseil Général qui a lieu cet après-midi à 16h.
Par ailleurs les équipes de Vinci seraient inquiètes de la décision finale de Michel Mercier. En effet, certaines voix n'hésitent pas à évoquer un abandon possible du projet par le président du Conseil Général. Ce dernier évoquerait le coût trop élevé proposé par les entreprises du BTP et profiterait de ce "prétexte" pour enterrer définitivement le projet.
Scénario qui d'ailleurs arrangerait les affaires du maire de Lyon qui n'a jamais été favorable à l'installation du Musée des Confluences à la pointe du Confluent.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut