collomb
© Tim Douet

Métro B sous le Rhône : ave Rivalta !

Le tunnelier va commencer ce samedi un voyage souterrain qui le conduira à Oullins, dans un an. Il permettra au sud-ouest de l'agglomération d'être desservi par le métro. Gérard Collomb, qui l'a baptisé ce mercredi, en a profité pour soutenir deux causes difficiles : Bernard Rivalta et le Grand Stade. Alors qu'il inaugurait un prolongement de métro, il a aussi défendu le tramway.

C'est ce samedi que la bête va s'enfoncer dans les profondeurs de la terre, pour un voyage dans le noir qui va durer un an. Agathe, le tunnelier à pression de boue, va rallier Gerland à Oullins, permettant dès 2013 au métro d'être prolongé d'1,8 km supplémentaires, vers le sud-ouest lyonnais. Ce mercredi, les élus ont procédé au baptême de la machine, avec une bouteille de champagne. "Du Mercier", a précisé Bernard Rivalta, badin. Le Sytral a organisé pour l'occasion une grande fête, invitant nombre de Lyonnais sous un chapiteau.

5 à 10 mètres par jour

Collomb - Rivalta ()

© Tim Douet

Ce vermisseau de 70 mètres de longueur et de 9,5 mètres de diamètre va avancer à raison de 10 mètres par jour lorsque le sol sera meuble, 5 mètres par jour lorsque celui-ci sera plus dur. Il mettra six mois et demi à atteindre Oullins gare. Qu'on ne s'y trompe pas, c'est une "véritable usine mobile", dixit Rivalta, habitée par trois équipes de techniciens qui vont se relayer 24 heures sur 24, et 5 jours sur 7. Pour atteindre Oullins, trois possibilités s'offraient au Sytral, rappelle un documentaire projeté ce mercredi. Un viaduc enjambant le Rhône, des caissons immergés sur le lit du Rhône ou le tunnel. C'est finalement ce dernier qui a été retenu, les autres options étant trop chères ou trop complexes.

Appelez-la Agathe

D'abord l'émotion - ou la mièvrerie, c'est selon. La tradition veut que l'on confère un prénom féminin à ces grosses machines. Et c'est ce mercredi que celui-ci a été dévoilé. Un nom donné par une étudiante à l'Insa, choisie à l'issue d'un appel à candidature. Celle-ci a attiré l'œil du Sytral en calculant le temps qu'elle, Oullinoise, a passé dans les transports en commun pendant ses 5 années d'étude afin de rallier le campus de la Doua. Avec le métro, elle aurait économisé 934 heures, soit 26 jours. C'est donc elle qui a baptisé le tunnelier, Agathe, du même nom que sa nièce, attendue très longtemps et arrivée en même temps que la machine à Gerland.

L'agathe est aussi une pierre "qui aide à vaincre l'adversité - et j'en ai besoin en ce moment", a relevé Rivalta. Une allusion à sa condamnation pour les indemnités indûment perçues. Le président du Sytral a vu dans cette inauguration "une vraie réponse (...) à ce que l'on lit dans la presse".

"Summum jus, summa injuria"

Gérard Collomb s'est peu attardé sur Agathe. Cette prise de parole, il l'a pensée comme une occasion de mettre quelques points sur les i. Et d'abord de venir au secours du soldat Rivalta. Pour ce faire, il a replongé dans son agrégation de lettres classiques, citant Ciceron : "Summum jus, summa injuria", comprendre "sommet du droit, sommet d'injustice". Il a parlé d'une "injustice criante", celle qui réduit les indemnités de président du Sytral à "la moitié des indemnités d'un adjoint d'arrondissement". Oubliant un peu vite qu'en tant que conseiller général, vice-président du Grand Lyon, conseiller municipal de Vénissieux et président du Sytral, le pauvre élu émarge déjà à 6076 euros par mois (voir "le salaire des élus", Lyon Capitale d'août 2009). Collomb a raconté qu'il s'est employé au Sénat à réévaluer l'indemnité des présidents des syndicats intercommunaux. En vain : seul le gouvernement peut le faire.

collomb ()

© Tim Douet

"Nous réalisons"

François-Noël Buffet n'est pas venu pour rien. S'il a été privé de micro, il s'est pris quelques "baffes" par le maire de Lyon. Car ce dernier a défendu OL Land et sa desserte future en tramway que son opposant UMP conteste. "Le maire d'Oullins prendra le métro puis le tram, c'est simple !", s'est esclaffé Collomb. Sauf que pour l'heure, T2 ne sera prolongé que jusqu'à Eurexpo et que les supporters - dont Buffet - devront prendre des navettes pour arriver au stade. Sur ce dossier, "je savais que j'allais au devant de difficultés. Peu importe, ce qui compte, c'est la réalisation. Nous réalisons", a martelé le président de l'agglomération, martial. Il a fait le parallèle avec le Tronçon ouest du périphérique (TOP) qu'il entend réaliser malgré les obstacles. "Et tant pis si cela peut gêner tel ou tel - je mets 'tel' au singulier", visant sans doute encore le maire d'Oullins qui plaide pour un autre tracé, plus au sud de sa commune.

Pour le prolongement du métro, il défend... le tram !

Le maire de Lyon a voulu aussi revenir sur le débat qui porte sur la desserte en tramway de la Confluence, insuffisante selon le maire du 2e arrondissement, Denis Broliquier. Relevant le fait que le prolongement du métro jusqu'à Oullins coûtait deux fois plus d'argent public que les tranches 1 et 2 du Confluent, il a fustigé ces élus qui proposent toujours "des plans de dépense", et jamais "des plans d'économie". Peu avant, s'agissant du métro à Confluence, Rivalta avait fait remarquer que "d'autres auraient pu le faire. Ils avaient sans doute mesuré les coûts et la faisabilité technique" de l'opération. Les derniers mots du maire de Lyon sont pour le président du Sytral : "justice vous sera rendue". En français cette fois.

------------------------------

L'aventure de la ligne B continue

Fin 2013, le métro reliera Oullins à la Part-Dieu en quinze minutes. Ce projet, de 222 millions d'euros, va permettre de desservir le sud-ouest de l'agglomération, et d'améliorer l'accès à Confluence via une connexion au tramway à Debourg. A l'autre bout, à Oullins, un point de jonction est offert avec la ligne ferroviaire St-Etienne/Givors/Lyon. 20.000 voyageurs/jour sont attendus à la gare.

Avec ce prolongement, l'aventure de la ligne B continue. Entamée en 1978, elle s'est poursuivie en 2000 avec la desserte de Gerland. Et ce n'est pas fini : le métro a en ligne de mire les Hôpitaux sud et une jonction avec le TOP si celui-ci est réalisé. La ligne sera automatisée en 2017.

à lire également
Eau de Lyon – Champ captant de Crépieux-Charmy © Tim Douet
“Corruption”, “trafic d’influence”, “contrats léonins”... Lorsque l’on évoque le marché de l’eau, les qualificatifs ont la vie dure. Pourtant, depuis dix ans, la situation a évolué. À Lyon, la bataille de l’eau aura bien lieu en 2019 et les acteurs sont déjà positionnés sur un terrain largement transformé.
16 commentaires
  1. Elyonor - 23 septembre 2010

    Que justice soit rendue à Rivalta ! Tape dans la caisse mon frère ! Ave !

  2. Lumière - 23 septembre 2010

    Chassez le naturel, il revient au galop.L'extension du métro B jusqu'à Oullins, c'est historique et ça dépasse les clivages partisans.Mais pas l'impénétrable haine de Lyon Capitale à l'égard du Grand Lyon et de la ville....

  3. Elyonor - 23 septembre 2010

    Ave Lumière !

  4. Lumière - 23 septembre 2010

    La bêtise a deux manières d'être : elle se tait ou elle parle. La bêtise muette est supportable. cqfd

  5. jerome manin - 23 septembre 2010

    Il se rêvait le file de Machiavel et de César, le voilà encore une fois père Ubu.Pour la pensée profonde sur la bêtise, on peut suggérer au cabinet du maire un décret d'auto-application.

  6. Lumière - 23 septembre 2010

    @ Ma-Nain Le projet Jérôme Manin se construit autour de choix et de propositions simples.

  7. Lumière - 23 septembre 2010

    J’ai donc proposé mes services à Fabienne Levy, candidate à la Mairie du 1er arrondissement et par ce biais appréhender de plus près les arcanes de la politique locale.

  8. Lumière - 23 septembre 2010

    M. Manin nous vous souhaitons beaucoup de courage. Mais malheureusement, tout homme qui prend le pouvoir changera. Le pourvoir a cette faculté que tout homme pense rester le même avec le pouvoir alors que les autres le voient de toutes les façons d’un autre oeil.

  9. Lumière - 23 septembre 2010

    'Chaque fois que notre bon Maire prend la parole en ce moment c’est pour venter la politique de Nicolas Sarkosy….'Fabienne ne sait même plus orthographier le nom du Président...MAIS...Que fait Ma-Nain ?!

  10. Lumière - 23 septembre 2010

    On passera sur les 25 fautes d'orthographe du billet.Allez, bravo Ma-Nain

  11. lyonnais - 23 septembre 2010

    Pourquoi voudriez-vous que tous nos élus aient de l'hostilité enver une réalisation comme celle-ci ?Une réalisation pérenne ne peut faire que des heureux pas comme un petit tortillard qui n'arrivera jamais.On ne vous a jamais dit @petite bougie qu'il fallait tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler et de dire des idiocies !cqfd@ Mr.Fournier - Pensez-vous un instant que les banlieusards de l'Ouest Lyonnais qui emprunteront la nouvelle ligne depuis Oullins feront l'éfforts de descendre à Debourg pour attendre une correspondance avec le T1 dans le but d'aller à la Confluence (la Confluence n'étant qu'une étape) puis pour ce rendre après en 'hype' (Presqu'île Nord/historique ou la Part Dieu ??? Ils iront directement en 'hype' comme aimme tellement nous le rabacher notre César.

  12. ciceron cépakaré - 23 septembre 2010

    Ah, il y a bien longtemps que notre César ne nous avait gratifiés d'une citation latine. Comme disait Desproges : Alea jacta est (ils sont bavards à la Gare de l'est). A Gerland aussi.

  13. lyonnais - 23 septembre 2010

    Nous ne sommes pas en Anjou (lol) bravitude.

  14. jm calther - 23 septembre 2010

    Pour en revenir au sujet, je suis content de l'extension de cette ligne, qui permettra de désenclaver Oullins.

  15. Elyonor - 24 septembre 2010

    @jm calther, pour en revenir au sujet, que pensez-vous du soutien sans faille de M. Collomb envers M. Rivatla ?

  16. jm calther - 24 septembre 2010

    Le sujet c'est pas le métro B et Oullins ? Le changement pour des milliers de personnes et non les grenouillages politiciens ? A moins que vous vouliez nous parler marché de la restauration collective en France ?

  17. jm calther - 24 septembre 2010

    Donc comme je voulais en revenir au sujet: le théâtre d'Oullins, méconnu alors qu'il a une programmation de qualité, deviendra un équipement de proximité. Petit risque, pour les commerçants de la grande rue, c'est la proximité amenée alors par Part-Dieu. Une chance et un défi.

  18. Elyonor - 24 septembre 2010

    @jm calther, je vous invite à lire le titre et l'introduction de l'article ainsi que son développement et ô surprise, vous découvrirez que le soutien de M. Collomb à M. Rivalta est l'un des sujets de l'article.C'est pénible de devoir répondre à des commentateurs qui ne prennent même pas la peine de lire les articles au préalable.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut