Fooding

Mais si, Fooding aime Lyon

Suite à la publication de l’article Fooding pas fan de Lyon, le fondateur du Fooding, Alexandre Cammas, nous a écrit pour expliquer les choix de son guide.

“Cher Lyon Capitale,

D’abord, merci de nous accorder autant d’attention. Nous apprécions votre titre depuis des années…

Après une petite enquête interne auprès de nos enquêteurs lyonnais, il s’avère qu’effectivement, contre 19 adresses présentes l’an dernier, il n’en figure que 11 cette année (les meilleures selon nous).

Plusieurs raisons :

– nous avons fait plusieurs nouveautés qui nous ont déçus (et comme nous ne parlons que des restos que nous aimons, il est bien naturel qu’elles ne figurent pas dans le Guide). Ex. : un burger qui a révisé sa recette depuis notre passage, semble-t-il ; un restaurant tenu par un chef latino-américain ; un autre un peu frime…

– nous avons passé des moments mitigés dans certains restaurants historiques de notre guide et avons décidé de ne les mettre que sur la version Web 2014, en ligne le 1er janvier prochain. Ou d’attendre l’an prochain pour y repasser…

– enfin, certaines adresses ont fermé, dont le regretté George Five. Et d’autres ont été remplacées.

Bref, cette année, effectivement, nos deux enquêteurs n’ont pas fait d’emplettes formidables à Lyon, comme cela a pu arriver dans le passé. Comprenez bien qu’on le regrette tout autant que vous, dans la mesure où, comme vous le savez sûrement, nous payons toutes nos additions… et donc en sommes pour nos frais quand le restaurant testé n’est pas publié.

Reste que, même si nous n’avons rien découvert cette année d’aussi dingue que le Palégrié l’an passé, nous avons été séduits par Takao Takano, Le Bistrot du Potager, L'Élémentaire, Café Fenet et Le Bouchon des Filles.

Et que, contrairement à ce que cette liste pourrait laisser penser, nous n’avons aucune sorte d’inimitié vis-à-vis de Lyon. Très au contraire !

Un truc, quand même : l’an dernier, nous n’avons pas primé Le Palégrié “meilleur comptoir” (vous êtes mal informé), mais son chef, Guillaume Monjuré, “Fooding du Meilleur Cuisinier”. Un prix que nous ne remettons que très rarement – absent de notre palmarès, d’ailleurs, cette année. Vous pourrez néanmoins consoler votre appétit hors de Paris, avec une “Meilleure Cuisinière” de l’année à Pau et un “Meilleur chef locavore” à Vendôme. Comme quoi, si Lyon a un peu perdu cette année, Paris ne gagne pas à tous les coups les titres les plus honorifiques.

Amitiés sincères,

Alexandre Cammas”

4 commentaires
  1. oliv69 - lun 16 Déc 13 à 11 h 51

    Apparemment les éminents critiques du guide ne connaissant de Lyon que le 6ème arrdt, La Croix-Rousse et le quartier de l'hôtel de Ville... Les rares autres villes 'provinciales' visitées semblent être des lieux de villégiature pour nos critiques bobos hypster de LA capitale. Pauvre France...

  2. oliv69 - lun 16 Déc 13 à 11 h 52

    Apparemment les éminents critiques du guide ne connaissent de Lyon que le 6ème arrdt, La Croix-Rousse et le quartier de l'hôtel de Ville... Les rares autres villes 'provinciales' visitées semblent être des lieux de villégiature pour nos critiques bobos hipster de LA capitale. Pauvre France...

  3. kristoffer - ven 3 Jan 14 à 14 h 22

    C'est vrai, c'est dommage de se limiter à lyon, alors que la région regorge d'autres ressources.

  4. kristoffer - ven 3 Jan 14 à 14 h 29

    La région Lyonnaise regorge de trésors gastronomiques

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut