Lyon-Turin : le gouvernement italien fait un pas vers la réalisation

Giuseppe Conte, le chef du gouvernement italien a déclaré mardi que ne pas faire la ligne Lyon-Turin coûterait plus cher que de la réaliser. 

Dans un message publié sur son compte Facebook, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a déclaré que ne pas réaliser la ligne Lyon-Turin “coûterait beaucoup plus cher” que d’amener le projet à son terme. 

Réputé proche du mouvement 5 étoiles (M5S), l'élu italien a assuré qu'il “dit cela en gardant à l’esprit les intérêts nationaux”. En Italie, le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin divise au sein de la coalition Ligue du Nord/M5S. Les premiers souhaitent sa réalisation contrairement au second. La Ligue du Nord aurait donc visiblement eu gain de cause. “La France s’est exprimée pour la réalisation de cette oeuvre. Il s’ensuit que si nous voulions bloquer le travail, nous ne pourrions pas le faire (…) L’Europe serait prête à augmenter les fonds, ce qui impliquerait une économie pour l’Italie”, a par ailleurs ajouté Giuseppe Conte. 

En février dernier, le ministère italien des Transports a publié une analyse sur la rentabilité de la ligne Lyon-Turin. Selon eux, la ligne à grande vitesse “présente une rentabilité très négative” avec des coûts supérieurs de 7 milliards d'euros à ses bénéfices qui ne seront escomptés que pour 2059.  Luigi Di Maio, le vice-premier ministre italien, avait déclaré “qu'à la fin, la TAV (nom italien pour le TGV Lyon-Turin, NdlR) ne se fera pas”.

Transports  : combien coûte la ligne Lyon-Turin  ?

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut