Au centre de vaccination de Caluire-et-Cuire. (Photo Hadrien Jame)

Lyon : plus de 70 % des habitants du Rhône sont vaccinés contre le Covid-19

Depuis plusieurs jours, le taux d’incidence baisse dans le Rhône, au contraire des hospitalisations en réanimation qui continuent de progresser, sans toutefois exploser. Un phénomène directement lié à la vaccination où la France figure désormais parmi les premiers de la classe en Europe. Dans le Rhône, 71,3 % des habitants sont désormais complètement vaccinés. 

Depuis le début du mois de septembre, le nombre de nouveaux cas positifs au Covid-19 diminue de manière conséquente dans le Rhône. Si l’on se rapporte aux chiffres publiés par Santé Publique France, le taux d’incidence, un indicateur qui permet de mesurer la circulation du virus à un instant T sur un territoire, était pointé à 177 pour 100 000 habitants au 6 septembre. Si cela laisse présager que le pic de la 4e vague est désormais dépassé, les voyants sont encore loin d’être au vert.

Lire aussi : Coronavirus : à Lyon et dans le Rhône, la baisse du nombre de nouveaux cas continue, le point ce lundi en chiffres et en graphique

En effet, le nombre de personnes hospitalisées ou en réanimation à cause du covid-19 ne diminue pas dans les Hospices civils de Lyon. Ce n'est pas étonnant, car les courbes d'incidence et d'hospitalisation sont, depuis le début de la pandémie, décalées de quelques semaines, les hospitalisations arrivant après les infections. Toutefois, si les hospitalisations ne baissent pas, on n'assiste pas non plus à une accélération, puisque la courbe n'est qu'en légère hausse depuis début août. Loin des chiffres atteints lors des trois vagues précédentes. Un phénomène qui serait directement lié à la vaccination où la France figure désormais parmi les premiers de la classe en Europe.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : les hospitalisations en réanimation continuent d'augmenter légèrement aux Hospices civils

La vaccination des enfants progresse vite

Le 6 septembre, 71,3 % des habitants du Rhône possédaient ainsi un schéma vaccinal complet, c’est mieux que la vaccination au niveau national, qui était alors de 68 %. La campagne vaccinale progresse notamment très rapidement chez les 12-17 ans, qui ont dû attendre le 15 juin pour être autorisés à se faire piquer. Alors que ces adolescents seront soumis au contrôle du pass sanitaire à partir du 30 septembre, dans les lieux qui l’exigent, ils sont désormais 52,3 % dans le Rhône à posséder un schéma vaccinal complet, quand ils n’étaient encore que 20 % à en avoir un fin juillet. 

Ces chiffres devraient continuer de progresser avec leur retour à l’école, alors que l’Académie de Lyon s’est engagée à faciliter leur accès au vaccin en emmenant ceux qui le souhaitent dans des centres de vaccination où, dans certains cas, en faisant venir directement le vaccin à eux, au sein des établissements.

Lire aussi : La vaccination s'invite dans la rentrée des établissements scolaires de la Métropole de Lyon 

Un niveau d’immunisation de plus en plus élevé, mais inégal

Plus de 70 % des habitants du département étant totalement vaccinés, le niveau d’immunisation est désormais conséquent dans le Rhône, néanmoins des disparités persistent selon les tranches d’âges, la population de certaines d’entre elles étant plus vaccinée que d’autres. Les 30-39 ans sont désormais plus de 220 000 à être complètement vaccinés dans le Rhône, soit 86,2 % des adultes de cette tranche d’âge. Ils sont suivis par les  40-49 ans qui passent la barre des 200 000 (206 451), qui sont talonnés par les 50-59 ans (204 278). Pour rappel, en dessous de 12 ans la vaccination contre le Covid-19 n'est pas autorisée en France sauf cas exceptionnel.

Ces bons scores ne sont toutefois pas une garantie qu’il n’y aura pas de rebond épidémique, notamment si toutes les mesures de contrôle venaient à être levées. En effet, selon des modélisations publiées lundi 6 septembre par l’Institut Pasteur, même avec un niveau d’immunisation élevé il pourrait y avoir un rebond épidémique, avec un pic de 5 200 hospitalisations quotidiennes, soit au-delà de ce qui avait été enregistré lors de la première ou de la seconde vague.

15 % des plus de 80 ans n’ont toujours pas de schéma vaccinal complet

Avec cette modélisation en tête, le ralentissement important de la vaccination chez les personnes les plus âgées inquiète. C'est simple, depuis le 11 juin elle n'a augmenté que de 14,2 % chez les 80 ans et plus, qui sont aujourd'hui 84,2 % à être complètement vaccinés. Le constat est plus ou moins le même chez les 75-79 ans, mais il ne reste que 2,9 % des Rhodaniens de cette tranche d'âge à piquer. La vaccination des plus de 80 ans semble, elle, avoir atteint une sorte de plafond de verre, entre les personnes réfractaires, celles isolées, à mobilité réduite ou éloignées des soins.

Un phénomène également enregistré au niveau national où seulement 82,1 % des Français les plus âgés sont totalement vaccinés. Depuis une semaine, les autorités ont donc décidé de mettre les bouchées doubles pour protéger ces personnes les plus vulnérables, en multipliant les opérations aller vers et, dans certains départements, en procédant à l’envoi de courriers invitant à la vaccination.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut