Lyon Part-Dieu prend de la hauteur

A l'occasion du salon MIPIM, Marché International des Professionnels de l'Immobilier, qui se tenait jusqu'au vendredi 11 mars à Cannes, le Grand Lyon a dévoilé son projet pour le quartier Lyon Part-Dieu. L'accent y est mis sur le développement des bureaux dont la surface pourrait atteindre 1,5 millions de mètres carrés d'ici 2020.

Accentuer l'attractivité de Lyon à l'échelle internationale. L'objectif du Grand Lyon est ambitieux et devrait se poursuivre en priorité dans le quartier de la Part-Dieu, deuxième centre d'affaire après La Défense. 2200 entreprises et quelques 40.000 salariés sont déjà installés sur la plaque tournante lyonnaise. Pas suffisant pour le Grand Lyon, qui, à défaut de pouvoir s'étendre à l'horizontal, donne au quartier l'apparence d'une petite place financière anglo-saxonne. Après le ''Crayon'', et les récentes réalisations – la Tour Oxygène et les immeubles Carat et Open 6 – de nouvelles tours sont au programme.

2020 : 5 nouveaux immeubles, et 1,5 millions de m² de bureaux

Le deuxième pôle tertiaire français pourrait s'agrandir de cinq nouveaux immeubles, dont deux au cours de l'année 2012. Dans la ZAC de la Buire (3e arrondissement), l'édifice Le Velum ajoutera aux 900.000 m² de bureaux déjà disponibles, 14.000 m² supplémentaires. Dans le quartier des Brotteaux, l'immeuble Lugdunum, actuellement en cours de réhabilitation permettra la mise à disposition de 20.000 m². En 2013, devrait suivre le programme immobilier d'Eiffage et ses 11.000 m² de surface hors oeuvre nette (SHON). En prévision pour 2014, le futur plus haut building de la ville, la Tour Incity et ses 40.000 m² de bureau, ainsi que l'immeuble SKY56 et ses 33.000 m² de surface. L'objectif est de porter, à l'horizon 2020, l'offre disponible à 1,5 millions de m². Un projet doté d'''un très bon rapport qualité-prix'', selon le Grand Lyon, ''avec un prix de l'immobilier tertiaire neuf entre 250 et 300 euros HT/ m² contre 500 à 700 euros HT/ m² à Paris''.

Outre le développement du quartier de la Part-Dieu, le MIPIM 2011 offre à la ville de Lyon l'occasion de présenter l'avancée des projets du Carré de Soie et de Lyon-Confluence. Une charte de collaboration doit, à cette occasion, être signée avec la FNAIM Entreprises, afin d'améliorer l'efficacité et la transparence de la gestion des programmes immobiliers.

2 commentaires
  1. lyonnais - 12 mars 2011

    La 'Confluence' et le 'Carré de Soie' c'est dans le Grand Lyon ? Non franchement parceque les investisseurs autre que ceux qui ne sont pas encore present sur le GL ne se pressent pas des masses pour s'y installer !

  2. lyonnais - 12 mars 2011

    Il fût un temps pas si lointain ou le premier d'entre nous (Collombinette)avec ses deux acolytes (Tête et Buna) s'opposaient à toutes petites tourettes sur l'agglo Lyonnaise.Cela aurait dénaturer le paysage Lyonnais, c'est pour cela qu'ils eurent recour à tous les procédés pour faire capoter les tours de la Cité internationale (tours à usage d'hôtels gros porteurs (800 CH.) qui font cruellement défaut actuellement sur Lyon) sans locomotive c'est maintenant très difficile de (re)faire venir les investisseurs et pourtant il y en a !!A la PD, il y devait y avoir la tour Signal en lieu et place de la tour Oxy, que dire des tours jumelles sur la place de Franckfort, etc...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut