Gare Part-Dieu 3
© Eliot Lucas

Lyon Part-Dieu : la police largement déployée pour évacuer un TGV

Selon un pompier du Rhône, une quarantaine de personnes alcoolisées seraient à l'origine de débordements dans un TGV reliant Paris à Evian. Les forces de l'ordre sont largement mobilisées depuis ce samedi matin 9 heures en gare Part-Dieu pour gérer la situation.

La gare Part-Dieu est actuellement le centre d'une intense mobilisation des forces de l'ordre ainsi que du Samu. Sur le parvis côté Vivier-Merle, de nombreux véhicules de police sont stationnés tandis que les véhicules du SAMU se sont postés du Côté Villette. Un TGV qui relie Paris à Evian aurait été le lieu d'un incident impliquant de nombreuses personnes alcoolisées.

Selon France 3 Auvergne Rhône Alpes, les contrôleurs du train auraient été dépassés par le comportement de 200 personnes, ce qui a impliqué un arrêt d'urgence sur la voie K de la gare Part-Dieu. La SNCF a annoncé sur les réseaux sociaux un retard de deux heures pour le train.

Une quarantaine de personnes impliquées selon un pompier du Rhône

La gare Part-Dieu reste accessible et l'accès à la voie K de la gare vient d'être débloqué par les forces de l'ordre. Une quinzaine de personnes chantantes et qui semblent fortement alcoolisées ont été emmenés par la police du côté Villette. Évacués du TGV car ils ne disposaient pas de titre de transport, ils ont été laissé libres par la police.

Selon notre journaliste sur place, la plupart des forces de l'ordre mobilisées ont quitté les lieux, mais des policiers sont toujours sur place. Un pompier du Rhône a témoigné auprès de Lyon capitale. Contrairement au chiffre de 200 personnes impliquées selon France 3, il indique qu'il s'agirait plutôt d'une quarantaine de personnes. Selon l'un d'entre eux qui n'a pas été emmené par la police et qui se trouve encore en état d'ébriété, plusieurs groupes se sont mis à boire de l'alcool et à diffuser de la musique dans le wagon-bar.

Une trentaine d'interpellations ont été effectuées pour "soupçons d'infraction". La police effectue actuellement des vérifications et une enquête est en cours. Parmi les perturbateurs, "constitués de gens du voyage" selon un policier municipal de la ville de Lyon, la présence de mineurs a été relevée.

Mise à jour à 12h17

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut