Levothyrox
© Tim Douet

Lyon : les victimes du Levothyrox perdent face à Merck

Les 4113 plaignants réclamaient 10 000 euros de dédommagements chacun.

Ce mardi, le tribunal de grande instance de Lyon a jugé que le laboratoire Merck n'avait pas commis de faute dans l'affaire du Levothyrox et donc qu'aucune victime de pouvoir se prévaloir d'un préjudice et donc d'une indemnisation.

En tout, les 4113 plaignants demandaient 10 000 euros chacun. Ils reprochent à Merck d'avoir modifié la formule du médicament en 2017 ce qui aurait causé des vertiges et des troubles de l'humeur à plus de 31 000 patients. “J'ai eu des crampes et des pertes de mémoire, mais ce qui m'a le plus handicapé, ce sont les maux de ventre. En septembre, lorsque j'ai réussi à reprendre l'ancienne formule, en trois jours je n'avais plus de douleurs”, témoignait auprès de Lyon Capitale une des patientes.

Le Levothyrox est un médicament prescrit pour les personnes atteintes de problèmes de la thyroïde.

Malgré les plaintes, le laboratoire Merck maintient le Levothyrox

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut