motards

Lyon : les motards en colère manifestent contre la limite à 80 km/h

Les moteurs vont ronfler ce samedi à Lyon. À 13 heures, la fédération des Motards en colère du Rhône ainsi que plusieurs associations d'usagers manifesteront leur opposition à la baisse des limitations de vitesse sur les routes secondaires annoncée par le Premier ministre.

Les bécanes sont de sorties pour s'opposer à la volonté du 1er ministre de limiter la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire à partir du 1er juillet. Dans un communiqué, la fédération des motards en colère du Rhône dénonce une tentative de "passage en force" de la Direction de la sécurité routière. "Alors que depuis un mois, les usagers manifestent chaque week-end dans toute la France [..] et que le Sénat met en place une commission pour étudier la pertinence de cette mesure contestée par les élus locaux qui n'ont pas été consultés, la direction de la sécurité routière arrose les médias d'une coûteuse campagne publicitaire sur plus de 300 supports" écrit la fédération. Des "deniers publics" qui auraient pu selon eux servir plutôt à "réparer les routes", à "doubler des glissières métalliques qui tuent près d'une dizaine de motards chaque année" ou à "renforcer les actions de prévention de sécurité routière".

"Pédagogie du coup de bâton"

Une campagne de publicité décriée également au sein du Palais du Luxembourg. Les membres du groupe de travail du Sénat sur la sécurité routière, dont la sénatrice du Rhône et ex-maire de Dardilly, Michèle Vullien, considéraient le lancement de la campagne officielle de presse sur la "nécessité de baisser la vitesse maximale autorisée sur certaines routes" comme un "mépris affiché pour la fonction de contrôle du Parlement". En particulier car ce dernier vient d'entamer une série d'auditions pour analyser le bien-fondé de la baisse de la limitation de vitesse annoncée en janvier par le 1er ministre. Une prise de position largement partagée par la fédération des motards en colère du Rhône qui souhaite rappeler que "la sécurité routière doit se faire avec les usagers et non contre eux, comme si nous n'étions que des enfants qui ne comprendraient que la pédagogie du coup de bâton".

à lire également
Ce lundi, la CGT cheminots a manifesté devant les locaux du Progrès à Lyon. Ils estiment que les articles de la rédaction à leur égard desservent leur cause. “Le Progrès, menteur, collabo” a été inscrit au pied de la porte d'entrée du bâtiment.
1 commentaire
  1. FEFI - 25 février 2018

    Les motards contre le 80, comme celui qui s'est tué à 210 sur l'A47?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut