clown effrayant

Lyon : le cirque des clowns maléfiques

On ne sait pas si on doit en rire ou avoir peur. Lyonnaises, Lyonnais : prenez garde. Les clowns peuvent être cachés dans chaque arrondissement.(mise à jour le 27/10/2014 à 14h03)

clown effrayant

Lire aussi :

Pourquoi avons-nous peur des clowns, d'où vient le phénomène

C’est le Progrès qui a tiré la sonnette d’alarme. Les clowns maléfiques arriveraient à Lyon. Faut-il en avoir peur ou sont-ils juste blagueurs ? Ce qui est sur, c’est qu’ils enflamment les réseaux sociaux. Sur Twitter, certains s’affolent et notent leur présence ; d’autres prennent le parti d’en rire.

Clowns maléfiques Lyon

DR

Le fait est que des clowns maléfiques semblent sévir dans les rues lyonnaises. Le site Internet jeuxvideo.com héberge différents forums. L’un d’entre eux, “Invasion de clowns à Lyon”, fait circuler des informations concernant leurs emplacements et même des photos.

Des policiers mobilisés

Ils attendent les gens aux feux et se déplacent par deux”, écrit un internaute. Mercredi 22, un autre répondait en précisant que “des cordons de policiers quadrillent Bellecour”. Pour autant, aucune agression physique n’a encore été notée par les policiers lyonnais. En France “seules quelques apparitions de personnes déguisées en clowns et s’amusant à effrayer les passants ont été recensées”, tempère la Direction générale de la police nationale (DGPN) pour le Progrès.

Un clown meurtrier à Saint-Etienne

A Saint-Etienne, la rumeur va bon train. Les jeunes Ligériens parlent d’un clown meurtrier qui aurait été vu dans les rues, le tramway et près du collège du Puits de la Loire. Pourtant, au sein-même du collège, personne ne semble avoir évoqué une rumeur concernant un clown. Dans une commune voisine, à Firminy, l’un de ces sinistres farceurs aurait kidnappé une fillette avant de s’enfuir.

Un phénomène généralisé dans toute la France

Le phénomène n’est pas centré que dans le Rhône puisque, à Béthunes (Pas-de-Calais), un jeune clown a été condamné à 6 mois de prison avec sursis après avoir terrorisé des passants. Jugé en comparution immédiate, l’apprenti-boucher de 19 ans a vu sa peine assortie de 105 heures de travail d’intérêt général à exécuter dans les 18 mois, avec interdiction de possession et port d’arme pendant 5 ans.

Que le Sud de la France ne s’inquiète pas : les clowns le n'ont pas oublié non plus. Unclown agressif a été interpellé avant-hier dans l’Hérault, après avoir endommagé une voiture. Six plaintes ont été déposées dans ce département, contre des “agressions de clowns qui sèment la terreur”.

Lire aussi :

Pourquoi avons-nous peur des clowns, d'où vient le phénomène

Faire défiler vers le haut