Des infirmiers de l'hôpital d'Argenteuil
© FRED DUFOUR / AFP

Lyon : La grève s'affirme à l'Hôpital de la Croix-Rousse

Les Hospices Civiles de Lyon ont annoncé ce jeudi un apport financier de 7,6 millions d'euros pour améliorer les conditions de travail des personnels, et la prise en charge des patients. Malgré cela, la grève s'enlise à l'hôpital de la Croix-Rousse.

Parmi les 7,6 millions d'euros versés aux hôpitaux de Lyon, un million sera consacré au remplacement du personnel absent : les heures supplémentaires seront notamment mieux payées. Malgré cette décision, les salariés de l'hôpital de la Croix-Rousse ont décidé d'accentuer leur grève.

Pour la journée de grève de ce jeudi, la direction des HCL a transmis plusieurs assignations aux personnels des hôpitaux lyonnais. Elles doivent permettre d'assurer la continuité et la qualité des soins en cas de grève. Selon la loi, les assignations doivent être remises en mains propres ou transmises par courrier avec accusé de réception. Ayant reçu les assignations par téléphone ou SMS, les grévistes ont décidé de ne pas prendre leurs fonctions. Ce jeudi, seulement cinq aide-soignants étaient en poste à l'hôpital de la Croix-Rousse, alors qu'ils auraient dû être des seize. L'accueil habituel des patients aux urgences était alors presque impossible. "Le manque d'effectifs les oblige à dépasser quotidiennement les 12 heures. Tout tient à leur bonne volonté. L’administration en profite. Mais là, le ras-le-bol fait qu’ils sont passés à l’étape d’après », explique au Progrès Geoffroy Bertholle, responsable CGT au HCL.

à lire également
Bébé Maternité
L'équipe du Remera, l'organisme qui a révélé le "scandale sanitaire" des enfants malformés dans l'Ain, est convoquée le 16 octobre par les Hospices civils de Lyon, en vue de son licenciement.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut