Lyon : La Cour des Loges est à vendre

L'hôtel de prestige, joyau de la Renaissance du Vieux-Lyon, et son restaurant étoilé Michelin sont en vente.

C'est incontestablement l'un des plus beaux joyaux de Lyon, un ensemble architectural composé de quatre bâtisses Renaissance (XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles) construit pour les riches marchands et banquiers, la plupart italiens, qui abondaient alors en ville. C'est aussi ici , à la fin du XIXe siècle, que le guérisseur Maître Philippe, qui fut appelé à la cour du Tsar Nicolas II, avant d'être remplacé par Raspoutine, y installa son laboratoire.

Établissement mythique, empreint de l'histoire du Vieux-Lyon, la Cour des Loges éclipse par sa magnificence une table tout aussi éblouissante.

1986, événement hôtelier de l'année

C'est en 1986, lors de la réhabilitation du Vieux-Lyon, que l'hôtel la Cour des Loges voit le jour à l’emplacement des 2, 4, 6 et 8 rue du Boeuf. Le Lyonno-Genevois Jean-Luc Mathias fait le pari de marier architecture classique et design contemporain. L'inauguration de la Cour des Loges – dans le quartier qui sera, une décennie plus tard, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité – est alors l'événement de l'année en ville.

La Cour des Loges sera cédée en l'an 2000 à la famille Sibuet. L'ensemble immobilier, ses quatre étages, ses soixante chambres raffinées et ses jardins suspendus deviennent dès lors le fleuron du groupe familial mégevan. En 2012, une cinquième étoile tombe, classant La Cour des Loges parmi les hôtels de prestige lyonnais.

Petit empire familial

Le groupe Sibuet s’impose alors dans le paysage français. Onze hôtels, quatorze restaurants, huit spas, un domaine viticole, une marque de cosmétique et un domaine viticole (aux alentours de 45 millions d'euros de chiffre d'affaires) en font un petit empire immobilier familial.

Il y a quelques semaines , le groupe s'est séparé de trois hôtels (Terminal Neige Refuge du Montenvers, Terminal Neige Totem de Flaine et l'Hôtel des Dromonts à Avoriaz). C'est désormais au tour de leur fleuron lyonnais La Cour des Loges d'être mis en vente (fonds de commerce et murs). "La famille Sibuet souhaite effectivement se séparer de La Cour des Loges, explique à Lyon Capitale la communication du groupe. Mais elle ne souhaite pas donner d'autres informations". La somme de 12 millions d'euros revient souvent.

1 commentaire
  1. vieux caladois - 26 novembre 2019

    j'achète...il prennent la carte bancaire ?

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut