TUI Store, rue de la Bourse. Crédit : Google Earth

Lyon : des salariés se dressent contre un plan social du premier voyagiste mondial

TUI, qui possède, entre autres, Nouvelles Frontières, Marmara, Look, a annoncé supprimer environ 65 % de ses postes en France, dont une grande partie à Lyon. Une manifestation est prévue pour le 9 juillet.

Dès la mi-mai TUI, premier voyagiste mondial, avait déclaré vouloir supprimer 8000 postes dans le monde sur 70 000. Fin juin, lors d’un comité social et économique les 904 salariés de l’Hexagone ont appris que 583 emplois étaient menacés. Parmi les employés les plus exposés aux premiers départs contraints prévus en décembre, ceux de l’activité de voyages sur mesure basée à Lyon.

L’intersyndicale appelle à deux manifestations, l’une devant le siège parisien de TUI en région parisienne le 7 avril et une seconde devant le siège lyonnais, rue de l’université, le 9 juillet. Selon les syndicats, la crise sanitaire qui a durement affecté le secteur du tourisme n’est qu’un prétexte et le plan social était prévu de longue date. Ils demandent, entre autres, le doublement des durées des congés de reclassement.

à lire également
Le secteur du tourisme est particulièrement touché par la crise du coronavirus. Ce mercredi, le secrétaire d'Etat au Tourisme a indiqué que le dispositif de chômage partiel sera prolongé jusqu'à la fin de l'année 2020 pour ce secteur.
Faire défiler vers le haut