Bus C3
© Sytral

Lyon : ça coince encore à l'entrée du cours Lafayette, réservée aux bus

Ce mardi matin, à Lyon, la circulation était à nouveau difficile à proximité du cours Lafayette dont l'entrée est désormais réservée aux bus et cyclistes.

L'entrée du cours Lafayette, côté Rhône est réservée aux bus et vélos depuis le 18 février. Cela permet ainsi aux 100 000 voyageurs par jours des lignes de bus C3, C13, C14 et 27 de ne pas être bloqués dans la circulation grâce à un double site propre.

Même si l'information est connue depuis plusieurs jours, largement reprise par les médias et le site Onlymoov', les automobilistes n'ont pas encore le réflexe d'éviter le secteur. Ainsi, ce mardi matin, de nombreux ralentissements se sont à nouveau formés avant le cours Lafayette côté Rhône, que ce soit sur le pont Lafayette ou le quai Sarrail.

Avant travaux, le nombre de voitures en heure de pointe était en moyenne de 1 100. Nous sommes pour l'instant en période de vacances scolaires, la rentrée le 4 mars sera donc attentivement scrutée pour voir comment les nouveaux usages prennent autour de cette portion.

Les navigateurs comme Waze ont déjà assimilé ce changement, modifiant leur carte. Certains automobilistes pourraient également se reporter sur les transports en commun (ou vélo), le nouveau site propre pour les bus  C3, C13, C14 et 27 apporte aujourd'hui un vrai confort pour les voyageurs, tandis que les voitures roulent au ralenti sur la zone.

Ci-dessous, le nouveau carrefour

à lire également
Une explosion a eu lieu dans Lyon. Les premiers éléments indiquent qu'il s'agit d'un colis piégé avec des clous et boulons. Le premier bilan est de 8 blessés légers.
11 commentaires
  1. JM Jundt - 19 février 2019

    Globalement le système de circulation lyonnais, la synchronisation des feux, par rapport à tant de villes où on semble rechercher l'emmerdement maximum pour l'automobiliste, me satisfait.
    Il y a quelques points noirs pourtant jamais résolus : le croisement Sarrail -Lafayette est le pire sur ce quai du Rhône. Sens N>S on a là trois feux extrémement proches et courts, pendant des années on a privilégié le passage ouest>est bien moins chargé que le nord>sud d'où bouchon permanent à un feu qui laisse passer 3 ou 4 autos maximum !
    Est-ce que les services compétents vont remédier au problème, maintenant qu'il y aura encore bien moins de véhicules voulant s'engager cours Lafayette venant de l'ouest?
    Sinon il y a une absurdité totale quand se trouvent trois feux successifs A/B/C à les faire passer au vert dans l'ordre C/B/A , pour bien "tasser" la circulation ?

  2. Bernard Girard - 19 février 2019

    Bonjour JM Jundt

    S'il est exact que le courant nord-sud (Sarrail - Augagneur) est plus chargé en voitures que le courant ouest-est, ce n'est plus le cas en nombre de personnes : un bus peut "remplacer" des dizaines de voitures, et tous les bus sur le pont Lafayette (+ou- 800 par jour) transportent beaucoup plus de monde que les voitures du quai.
    C'est la raison pour laquelle on leur donne une certaine priorité.

    C'est un vrai choix politique (au sens de gestion de la "polis", la ville) : souvenez vous comment ces bus étaient coincés dans les embouteillages il y a un quart de siècle.

    Des bus qui n'avancent pas, c'est de l'argent public dilapidé.

  3. Bernard Girard - 19 février 2019

    " il y a une absurdité totale quand se trouvent trois feux successifs A/B/C à les faire passer au vert dans l'ordre C/B/A , pour bien "tasser" la circulation" écrivez vous.

    En êtes vous sûr ?
    Avez vous déjà participé à une manifestation, ou à une course à pied à très nombreux participants ? Les premiers de la troupe (ceux qui sont en "C") commencent à marcher bien avant ceux placés derrière (en "B" et en "A").

    Sur Sarrail et Augagneur, les feux A et B permettent de retenir ("tasser" si vous voulez) les voitures en amont de carrefours difficiles. Si vous les libérez en même temps, le flot va coincer (encore plus) au pont Wilson, puis au pont de la Guillotière, et l'arrière de la file qui se formera risque même de remonter et coincer le carrefour Lafayette/Sarrail (celui où passent 800 bus quotidiens).

    C'est peut être contre intuitif, mais en zone urbaine dense, la stratégie n'est pas de faire passer n'importe où un maximum de voitures dans un temps donné, car elles risquent d'être coincées plus loin en aval, sur "le maillon le plus faible de la chaîne".

    On essaie plutôt de ne laisser passer que le flot dont la queue de file ne viendra pas occuper le carrefour immédiatement en amont.

  4. Galapiat - 19 février 2019

    une gestion de la ville à la Métropole lyonnaise, en périphérie de petites villes sont tombées sous sa coupe de Grande"spécialiste " en rajout de feux tricolores, démolition d'ilots de stationnement de bus pour les ramener sur les voies de circulation, fermer les voies de dégagement pour tourner à droite, à gauche , c'est tellement mieux de faire la queue que de dégager le carrefour, sans oublier ce rond point en devenir sur l'ancienne Rn86 transformé en carrefour tricolore et résultat des bouchons de part et d'autre, Notre seule chance , un bon coup de foudre sur le système, les feux passent en clignotants et Oh! miracle plus de bouchons.

    1. JM Jundt - 19 février 2019

      Je me permets là aussi de contribuer : il y a eu des tests dans différentes villes à l'étranger prouvant que la circulation se fluidifiait nettement en laissant les feux à l'orange clignotant (bon, comme pour nos ronds-points, dès que le trafic dépasse un certain niveau c'est blocage !). Sinon rappel que beaucoup de nos maires vent-debout contre le 80kms/h abusent dans l'installation non seulement de ronds-points mais dans ces "gendarmes-couchés", "coussins-berlinois" ralentisseurs divers souvent NON CONFORMES. Et maintenant des îlots de béton au milieu des chaussées, fort dangereux comme ceux qui ont apparu vers Ste Foy Les Lyon (Av.Debrousse).
      (on peut discuter sur le 80kms/h mais alors les mêmes maires n'ont-ils pas souvent ramené le 50 en ville à 30kms/h sans que ce soit le gouvernement qui les y oblige ?)

  5. JM Jundt - 19 février 2019

    Merci, sympa d'engager le débat il n'en reste pas moins que le dernier feu Sarrrail/Lafayette est bien trop peu de temps au vert, surtout à présent qu'il y aura moins de véhicules venant de l'ouest (un bus tous les combiens..?). A la limite un simple "Stop" ou un feu commandé par radar à l'approche des bus pourrait suffire. Encore faudrait-il tester, comme pour l'ordre C/B/A .. Je dois dire (ne le répétez pas trop) que l'on passe mille fois mieux à faire le parcours N>S par les voies habitées Vendôme, Duguesclin, même au prix d'un petit détour..donc la voie logique du quai peu perturbante pour les riverains est délaissée au profit de rues ayant vocation à rester paisibles..

    1. Bernard Girard - 19 février 2019

      Tout à fait, il serait futé de tester des fonctionnements différents du carrefour Sarrail Lafayette après cette importante modification.

      Feux oranges clignotants : On a même remarqué que la circulation se fluidifiait et s'apaisait en suppriment complètement les feux, comme Place des Terreaux. (évidemment, ça ne peut pas fonctionner partout)

      Pensez vous vraiment que les Maires les plus "vent debout" contre le 80 km/h sont les plus enclins à mettre leur ville à 30 km/h ? Je n'ai pas vérifié (et je ne sais pas comment le vérifier)
      Remarque : un maire n'est pas tenu d'attendre une obligation gouvernementale pour faire quelque chose voulue par des citoyens, le conseil municipal et lui même : il suffit que ça ne soit pas illégal.

  6. Galapiat - 19 février 2019

    il serait temps que les assos de conducteurs s'élèvent contre la prolifération des ralentisseurs , et surtout le respect de la norme; une norme existe 10cm maxi de hauteur , angle d'attaque et de sortie compris entre 7 et 10° Norme NF P 98-300.

    1. Bernard Girard - 19 février 2019

      Des associations comme "40 millions d'automobilistes" ou "Les motards en colère" s'élèvent déjà parfois contre le respect de la norme, quand elles jugent cette norme trop restrictive. 😆

  7. PENTAGONE - 19 février 2019

    Moi j'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi la distance entre 2 arrêts frise souvent l'absurde d'une part et d'autre part pourquoi la lâcheté politique est endémique ! Que ces hommes et ces femmes bien penseurs nous interdisent l'usage de la voiture en ville et puis c'est tout ! On passe de 2000 vélos à 20 000 vélos! Les trottinettes électriques les vibromasseurs ...Je n'ai pas le droit d'emprunter les transports en commun pour mes déplacements professionnels, je dois éviter le drame au moins 3 fois par jour . ! C'EST DU GRAND N'IMPORTE QUOI

  8. arthm254 - 22 février 2019

    @Benard Girard : même si je comprends votre argument sur la capacité bus/voiture, je ne pense pas que vous êtes amené à prendre tous les jours le quai et subir les feu du carrefour en venant du quai Sarrail.

    Cela fait quelques temps que c'était de plus en plus embouteillés, et le feu ne laisse passé maintenant les voitures que pour 3-4 secondes... ce n'est plus possible de passer par ce chemin..

    Comme le dit JM dunt, nous empruntons maintenant d'autres routes.. ( vendômes, etc..), je ne suis pas sur que les riverains à termes soient gagnants de ces choix.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut