@WilliamPham

Lyon : 96 nouveaux gardiens de la paix stagiaires affectés au corps policier

Mercredi 11 août, une centaine de policiers prendront leur fonction sur la circonscription de Lyon. Après une formation en école, cette affectation les conduit à un poste sur la durée.

La 259e promotion des élèves gardiens de la paix a terminé il y a quelques semaines sa formation en école. Forts de plusieurs mois de préparation, les futurs membres du corps policier se tournent à présent vers la deuxième étape de leur apprentissage, le stage en commissariat. Sur les 1 500 personnes sortis des 10 écoles nationales en juillet, 96 vont intégrer la circonscription de Lyon le 11 août.

Il s'agit du service le plus important en terme de volume au sein de la police nationale. Sous les commissaires et les officiers, les gardiens de la paix sont chargés d'assurer la sécurité et la protection des personnes. Sous l'uniforme bleu marine, les fonctionnaires sont armés et leurs missions vont de la circulation routière à la lutte contre la délinquance. L'appellation de gardien de la paix est la plus générale, et peut correspondre à plusieurs spécialités.

Des affectations sur classement

Les 96 nouveaux gardiens de la paix du Rhône ont passé huit mois dans un centre de formation reconnu, un apprentissage rémunéré par l'État. Leur nouveau statut de stagiaire les engage à plusieurs années au service du ministère de l'Intérieur. Classés à l'issue de leur formation, ils ont ensuite été affectés à une circonscription selon leurs voeux. Ils s'assurent donc une place dans le commissariat de destination une fois diplômés.

"On a des jeunes collègues issus de partout en France", explique la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Rhône. Tous les stagiaires débutant le 11 août appartiendront à un commissariat de la commune de Lyon. L'organisme public regroupe au total près de 3 000 fonctionnaires, alimentés par les promotions arrivant.

Stagiaires, mais habilités à accomplir toutes les missions du poste

"Ils vont toujours être en présence de collègues titulaires", assure la DDSP du département. "Petit à petit, ils vont pouvoir se familiariser avec les missions et appliquer ce qu'ils ont appris à l'école ou dans leurs précédents stages". Tout juste sortis de l'école, les nouveaux venus auront à leur disposition une arme et seront habilités à faire toutes les missions habituelles des gardiens de la paix.

Patrouilles, arrestations, procès-verbaux, les policiers seront amenés à assurer de la même manière que leurs confrères tout ce qui  touche à la sécurité publique. Ils peuvent faire partie des brigades de jour ou de nuit.

 

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut