L'immeuble sky 56 à la Part-Dieu
DR

Lyon 3e : avec Grégory Doucet, halte aux constructions de tours à la Part-Dieu

Désormais à la tête de la SPL en charge de l'aménagement du quartier d'affaires de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon, Grégory Doucet, aussi maire de Lyon, veut stopper la construction des tours au profit de la végétalisation du quartier.

Grégory Doucet, le maire de Lyon, a été nommé à la tête de la Société publique locale (SPL) Part-Dieu le 30 septembre dernier. Créée en 2014, cette SPL est en charge de l'aménagement du quartier d'affaires de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon, pour le compte de la métropole de Lyon. Son actionnaire principal est en effet la métropole, à hauteur de 90 %, et la ville de Lyon pour les 10 % restants.

A la présidence de la SPL Part-Dieu, l'objectif de l'édile est de mettre fin aux constructions de tours dans le quartier, au profit de sa végétalisation. Jusqu'à aujourd'hui, le projet en cours dans le quartier était la construction d'une dizaine de tours aux côtés du Crayon et de la tour Incity pour ériger une "skyline", soit un horizon de gratte-ciels à l'américaine. Grégory Doucet a choisi de mettre fin à ce projet. A la place, il souhaiterait végétaliser davantage le quartier, comme cela avait été mis en avant par les écologistes lors de la campagnes électorale, mais également accorder une plus grande place aux modes de transports doux et étoffer l'offre en matière de logements et d'équipements publics dans le quartier.

Leur construction ayant déjà été entamée, les tours "Silex" (129 mètres de haut) et "To-Lyon" (170 mètres) seront ainsi les seules à voir le jour.

55 commentaires
  1. Loufoque - mar 6 Oct 20 à 15 h 47

    Quelle bonne idée ! Comme ça les entreprises iront construire des "campus" de plain-pied sur des milliers de m² de terrain en banlieue, et leurs salariés viendront tous en voiture, faute de desserte convenable en TCL !
    Qu'on végétalise le quartier, c'est une bonne chose pour le rendre plus agréable et atténuer l'effet d'îlot de chaleur. Mais pourquoi opposer la végétalisation et la construction de tours ? Certes, celles-ci ne sont pas une solution sans aucun défaut (il n'en existe pas), mais elles ont au moins l'avantage de se construire dans un quartier très bien desservi et de consommer peu d'espace au sol.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 6 Oct 20 à 16 h 04

      La concentration d'activité, c'est ça qui pose problème : pour les finances des petites communes, pour les infrastructures de transport, etc. De plus l'activité économique va s'effondrer à cause de la crise, et c'est sans compter le télétravail, qui dans ces "tour de bureau" est parfaitement réalisable contrairement à des chaines de production. ça ne sert donc à rien de minéraliser encore plus avec des tours pas du tout écologiquement responsables.

      Modéré
      1. Pije - mar 6 Oct 20 à 17 h 15

        Si vous considérez que le télétravail se développe dans ce cas il est probable que la demande de bureaux va décroitre mais rien aujourd'hui ne permet d'être certain que ce développement se fera rapidement tant les freins sont nombreux dont notamment les écolos qui remettent en cause la 5G.

        L'intérêt du quartier de la Part Dieu est son accessibilité depuis l'extérieur de la ville de Lyon pour les "banlieusards" par les transports en communs mais aussi pour les déplacements plus longs par le train.

        L'éclatement de ces entreprises en périphérie ne feront que compliquer les modalités de transport avec probablement une utilisation accrue des automobiles.

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. benplay69009 - mar 6 Oct 20 à 17 h 57

          Vous dite :Si vous considérez que le télétravail se développe dans ce cas il est probable que la demande de bureaux va décroitre mais rien aujourd'hui ne permet d'être certain que ce développement se fera rapidement tant les freins sont nombreux dont notamment les écolos qui remettent en cause la 5G.

          Alors les espace de bureau on perdu 40% de leur valeur et oui les entreprise se pose la questions du teletravail puisque c'est plus economique et plus pratique et moins poluant...

          La 5g n'est pas obligatoire la fibre suffit largement
          De plus les ecolo ont raison de demander un moratoire car les futurs usage de la 5g serons beaucoup plus energivore et dangereux pour la santé.

          Bref yora pas de moratoire car c'est la dictature en marche

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Pije - mer 7 Oct 20 à 18 h 41

            Ce qui est consommateur d'énergie c'est effectivement le transfert et le stockage de données. Le fait d'augmenter la vitesse (passage de 4G à 5G va malheureusement augmenter inutilement la taille des échanges même si le contenu ne change pas car les éditeurs de soft vont en profiter pour mettre encore plus de cosmétique sur leur produit bref faire du plus beau mais pas plus intelligent pour ce qui concerne les données de type usage professionnel en télétravail.
            Il n'en va pas de même pour les nouveaux usages qui sont peu ou pas couverts aujourd'hui (médecine, véhicule autonome, etc.)
            Donc pour ce qui des usages en télétravail, c'est le fait de télétravailler plus qui va faire croitre la consommation d'électricité plus que le changement de débit.
            Par contre pour le confort des utilisateurs notamment pour les visioconférences le passage en 5G devrait améliorer la fluidité pour les télétravailleurs : n'oubliez pas que la fibre ne couvre pas tous le territoire
            Pour les problématiques de santé, êtes vous bien certain qu'il y a un danger avéré comme vous l'affirmez.
            Enfin concernant le télétravail, je confirme que les entreprises ne sont pas toutes favorables au télétravail bien au contraire.
            Il suffit de voir ce qui qui se passe aujourd'hui au niveau des flux de véhicules au niveau de la métropole.
            Pour finir n'oublions pas de nombreuses personnes ne peuvent pas télétravailler comme les transports, le commerce alimentaire, l'artisanat, la médecine, etc...

          2. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 18 h 51

            "..... de nombreuses personnes ne peuvent pas télétravailler comme les transports, le commerce alimentaire, l'artisanat, la médecine,...."

            et c'est bien connu que ces gens là travaillent dans des tours... 😀

          3. Pije - mer 7 Oct 20 à 19 h 13

            Je réponds sur la 5G et le télétravail puisque benplay69009 m'interpellais sur ce point en indiquant :
            "Alors les espace de bureau on perdu 40% de leur valeur et oui les entreprise se pose la questions du teletravail puisque c'est plus economique et plus pratique et moins poluant"
            "De plus les ecolo ont raison de demander un moratoire car les futurs usage de la 5g serons beaucoup plus energivore et dangereux pour la santé".
            Désolé pour les fautes mais c'est juste des copier-coller.
            Vous pouvez reprendre le fil de la discussion comme il vous chante.

    2. Oscar - mar 6 Oct 20 à 20 h 51

      👍

      Modéré
    3. Meritocratierepublicaine - mar 6 Oct 20 à 21 h 48

      Bien dit Loufoque , la construction verticale apporte de l'espace au sol pour les espaces verts, c'est le BABA de l'architecture.
      Un nouveau paradoxe des Pastèques qui sont contre l'étalement urbain et contre la densification.
      Je vous invite à tester les Blocs de 2/3 étages à Jonage, c'est super! pas un commerce, le tramway est vite à 10 minutes et c'est donc le royaume des voitures🙈

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Abolition_de_la_monnaie - mar 6 Oct 20 à 22 h 17

        Jonage est géré par des LR non ? Et vous voulez mettre cet état de fait sur le dos de ceux qui ne sont pas au pouvoir ? 😀

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Pije - mer 7 Oct 20 à 8 h 46

          Le message ne dit pas qu'à Jonage ce sont les écolos qui ont conduit cette politique.
          Mais il permet simplement de montrer ce qui se passe dans la pratique quand on étale.
          Pourquoi nier une réalité ?

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 10 h 51

            Pourquoi nier que ce type d'étalement n'est pas du tout bon et mange 2 fois plus de terres que si le bâtiment était à 5 étages, une hauteur raisonnable même sans ascenseur ?

            Pourquoi l'autre commentaire n'a pas précisé que cette mauvaise gestion était LR et non écolo sinon pour manipuler ?

            Que venez-vous défendre ? La réalité ? Alors complétez votre analyse en montrant que l'étalement le plus nocif c'est l'étalement par lotissements de maisons individuelles.

          2. Pije - mer 7 Oct 20 à 14 h 32

            Je ne nie pas que l'étalement consomme plus de terre bien au contraire, il suffit de me lire par ailleurs.
            Je n'ai rien contre le fait de dire que c'est une mairie LR selon vous à Jonage mais le commentaire ne disait pas nous plus que c'était de la faute des écologistes.
            Complétez votre analyse en disant que ce qui consomme le moins de terre c'est des immeubles en zone urbanisée de plus de 5 étages.
            Comme quoi au final on sera d'accord.

          3. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 14 h 47

            " Un nouveau paradoxe des Pastèques "
            à votre avis, dans la tête de la personne ça n'accuse pas les écolos ?
            🙂

            + de 5 étages, ça veut dire Ascenseurs, ça veut dire pompes pour l'eau, etc, etc. La prise au sol est une chose, la consommation d'énergie à l'usage en est une autre.

          4. Pije - mer 7 Oct 20 à 18 h 48

            A votre avis l'eau arrive comment même au rez de chaussée d'un immeuble ?
            Sans pompe en gravitaire depuis le cours d'eau ou la nappe jusque chez vous :
            5 étages c'est déjà une pression hydrostatique de 1,2 bars
            Pour les ascenseurs, je vous rappelle juste qu'il y a aussi des obligations pour les personnes à mobilité réduite même pour un R+1.

          5. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 18 h 55

            5 étages : il n'y a pas besoin de surpresseur, la pression de la ville suffit.
            Si vous construisez des immeubles plus hauts, c'est autant de pompes, de cuves, etc, qu'il faut installer, avec la conso électrique qui va avec.

            Ha ces fameuses personnes à mobilité réduite qui servent de prétexte aux valides pour justifier qu'il faut par exemple garder des voitures en ville... 🙂
            Aucune obligation à mettre des ascenseurs dès qu'il y a un R+1.

          6. Pije - mer 7 Oct 20 à 19 h 21

            Mais pour avoir la "pression de la ville" il a bien fallu pomper à un moment non ?

            Dans votre évaluation il faut aussi prendre en compte le linéaire de tuyauterie qui est beaucoup plus important quand on étale en n'oubliant pas que même en circulation horizontale, il faut compenser les pertes de charge du réseau.

            Je ne suis législateur et je n'ai donc pas pouvoir en la matière mais je confirme que l'accessibilité des PMR est une obligation ne vous en déplaise et même si cette obligation est souvent oubliée.
            Dans le même registre des "oublis", il y a celle relative à l'emploi des handicapés.

          7. Abolition_de_la_monnaie - ven 9 Oct 20 à 10 h 49

            Pour l'eau, vous comparez la force nécessaire pour 5 étages avec celle nécessaire pour 40 ???
            Les linéaires de tuyau, si vous voulez en parler, sont beaucoup plus importants avec les maisons individuelles dans des lotissements.
            C'est cela le réel étalement urbain.
            Pour les PMR, ne vous cachez pas derrière pour construire des tours qui profitent surtout à des investisseurs dans l'immobilier parce que le prix du mètre carré au sol, se dilue au fur et à mesure qu'on fait des étages ! 🙂

          8. Pije - ven 9 Oct 20 à 11 h 16

            Juste un point pour vous comprendre
            En quoi la limite de 5 étages est elle selon vous la valeur à ne pas dépasser et si je vous suis bien la valeur qu'il faut systématiser.

            Sur l'étalement je ne peux qu'être d'accord avec vous à savoir que moins on fait d'étage et plus on étale.
            Donc sur la base de cette convergence de vue, il est clair que qu'un bâtiment de 40 étages occupent moins de place au sol que des bâtiments de 5 étages.
            Dites moi si j'ai tord sur ce constat.

            Pour les PMR, je ne me cache derrière rien du tout et ne mélange pas tout.
            Je vous interpellais simplement sur le fait que même pour un bâtiment de 5 étages suivant son usage un ascenseur était nécessaire pour l'accessibilité des PMR.

          9. Abolition_de_la_monnaie - ven 9 Oct 20 à 13 h 04

            La valeur de 5 étages pour l'eau, c'est que la ville envoie de la pression pour 5 à 7 étages. Pas besoin de rajouter de la pression pour que ça arrive chez vous.
            Si vous avez plus d'étages, cela fait plus de pression à devoir envoyer dans les tuyaux, donc plus de matériel à changer régulièrement, plus d'énergie électrique, etc, ceci dans chaque immeuble dépassant cette hauteur.

            Oui, un bâtiment de 40 étages a moins de prise au sol, mais pkoi s'arrêter à 40 ? Autant en faire 100 si on suit votre raisonnement.
            On devrait donc raser Lyon, et construire uniquement des tours de minimum 100 étages. 🙂
            On oubliera les autres problèmes liés aux tours : vents, ombres, etc.

            Encore une fois, tout n'est qu'équilibre de ressources dépensées à la construction, et de ressources à l'usage.

            Pour les PMR, le problème est de réserver des logements au rez de chaussée. Mais je crois que le gouvernement a "allégé" les contraintes pour les promoteurs dans ce domaine, non ?

    4. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 13 h 30

      La concentration d'activité, c'est ça qui pose problème : pour les finances des petites communes, pour les infrastructures de transport, etc. De plus l'activité économique va s'effondrer à cause de la crise, et c'est sans compter le télétravail, qui dans ces "tour de bureau" est parfaitement réalisable contrairement à des chaines de production. ça ne sert donc à rien de minéraliser encore plus avec des tours pas du tout écologiquement responsables .

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Galapiat - mer 7 Oct 20 à 14 h 00

        Le télé travail a pour but d'éviter les déplacements hors domicile. A quoi servirait alors de les regrouper fusse dans des tours.??

        Modéré
  2. JANUS - mar 6 Oct 20 à 16 h 13

    Avec les écolos on va pouvoir grignoter la campagne et installer du tertiaire à Givors comme le souhaite certain. Pas sur que les décideurs soient près à investir ainsi. Le personnel ira en vélo, sous la canicule, la pluie, la neige, le vent..!

    Modéré
    1. Galapiat - mer 7 Oct 20 à 14 h 01

      Pourquoi à Givors, qui le souhaite ?

      Modéré
  3. Pije - mar 6 Oct 20 à 17 h 28

    J'avoue ne pas comprendre l'opposition entre tours et végétalisation dans la mesure où ils ne répondent pas au mêmes besoins.
    Le choix de stopper les tours correspond à une volonté de stopper le développement des surfaces disponibles pour des bureaux et de l'habitat. Quelle solution est proposée pour ce développement : l'implantation dans les autres communes de la métropole avec un redéploiement des transports et une consommation d'espaces aujourd'hui végétalisés.
    Quand à la végétalisation si souvent proposée sans plus de précision, il serait bon de savoir comment elle est prévue car dans une ville le sous sol est déjà fortement encombré par les réseaux de toute nature. Un coup d'œil lors des travaux sur ces réseaux suffit à comprendre que le rêve de plantation sur nos trottoirs va vite tourner au casse tête.

    Ce qui manque en période estivale c'est avant tout des ombrages et de l'humidité.
    N'oublions jamais comment sont conçues les villes du sud depuis des siècles sans pour autant être végétalisées à outrance (rues étroites, fontaines, etc)

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 6 Oct 20 à 19 h 33

      L'humidité et la chaleur ne font pas bon ménage pour pouvoir respirer...
      Et "la verdure pour faire joli" façon Gérard Collomb, ça suffit.

      Un développement de toutes les communes est très bien parce que ça répartit les ressources, les commerces, la vie sociale, etc. Sinon on a des banlieues mortes comme c'est souvent le cas.
      Et pour les transports, c'est justement avec moins de concentration en 1 lieu du travail qu'on obtient moins de transports pendulaires.

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Pije - mer 7 Oct 20 à 8 h 10

        Manifestement vous ne connaissez pas la capacité de rafraichissement de l'air en augmentant sont humidité par évaporation de l'eau.
        L'évaporation de 1g d'eau nécessite absorbe près de 600 fois plus de chaleur que le chauffage de ce même gramme de 1°C.
        C'est bien le principe utilisé par les brumisateurs par exemple ou les rafraichisseurs d'air.
        En été et particulièrement en ville l'air est sec et peut donc voir son humidité augmenter sans gène pour les personnes

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 10 h 59

          Et dans une logique de "rafraichir les villes", vous allez balancer des tonnes d'eau potable dans l'air pour qu'elle s'évapore ? Super écologique ! 😀
          Pour info, l'humidité dans l'air n'est pas ce qui rafraichit réellement lorsqu'il y a de très grosses chaleurs comme en connait Lyon à cause de sa minéralisation extrême : une chaleur sèche étouffe moins qu'une chaleur humide.

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Pije - mer 7 Oct 20 à 11 h 51

            Désolé mais en quoi un phénomène naturel tel que l'évaporation de l'eau ne serait pas écologique.

            Je n'ai pas dit que c'est l'humidité qui rafraichit mais c'est bien l'évaporation de l'eau. Cette évaporation d'eau va de fait augmenter l'humidité de l'air.

            Souvent l'été et plus particulièrement quand il y a le phénomène d'ilot de chaleur, l'humidité relative de l'air est faible.
            On constate aussi qu'au cours de la journée quand la température de l'air augmente l'humidité relative baisse et à l'inverse quand la température baisse l'humidité relative augmente. Un coup d'œil sur des données météo horaires suffit pour s'en convaincre.

          2. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 13 h 23

            "en quoi un phénomène naturel tel que l'évaporation de l'eau ne serait pas écologique. "
            ?
            ce n'est pas ce phénomène qui pose problème, mais la dépense d'eau potable pour la balancer dans l'air au milieu des tours de verre et de béton pour faire baisser la température, qui pose problème.
            car ça, ça s'appelle du gaspillage et ce n'est pas écologiquement responsable de faire ainsi.

            Vous travaillez dans la com vous, non ? 🙂

          3. Pije - mer 7 Oct 20 à 14 h 52

            Non je ne suis pas du tout dans la communication mais je travaille comme ingénieur dans l'environnement et je n'ai pas oublié cet qu'était le digramme de l'air humide (eh oui c'est comme ça qu'on l'appelle).

            Sincèrement relisez posément mes écrits et vous conviendrez que je n'ai rien transformer : j'ai parlé d'ombrage et d'humidité

            Comment croyez vous que la végétation produise elle aussi une sensation de fraicheur : par l'ombrage et par l'évaporation de l'eau par le feuillage

            Mais cette eau elle vient bien de quelque part : du sous sol
            Mais en ville compte tenu de l'encombrement du sous sol avec des réseaux de toutes natures et compte tenu de l'imperméabilisation du sol, les arbres ont beaucoup de mal à capter l'eau d'infiltration. Il faut donc les arroser avec de l'eau.
            Comme quoi même une affirmation simpliste commençant par "y a qu'à" et finissant par écolo n'est pas aussi neutre au final.

            Dans le cas que j'évoque, l'eau évaporée n'est pas souillée contrairement aux autres usages de cette eau. Elle finira tôt ou tard par retomber au sol sous forme de pluie.
            Les autres usages de l'eau de la ville sauf pour l'arrosage des espaces verts (boisson, douche, toilettes) conduisent bien souvent à la souiller ce qui impose de la traiter avant rejet dans le milieu naturel. Il n'y pas de consommation au sens propre puisque la quantité prélevée est rejetée certes plus sale mais rejetée en totalité.

        2. Boomer - mer 7 Oct 20 à 11 h 33

          Le problème dans votre leçon de physique est que le rafraîchissement du a l'évaporation diurne est compensé par un réchauffement équivalent du à la condensation nocturne. C'est gribouille.

          Modéré
          1. Pije - mer 7 Oct 20 à 18 h 57

            Le problème c'est que vous affirmez sans savoir : comment se fait il que le rafraichisseur que j'utilise dans mon domicile n'engendre aucune la nuit.
            Au delà de cette constatation personnelle, je vous invite à vous informer un peu plus longuement que ce phénomène.
            J'ai peur que vous mélangiez un principe thermodynamique avec des échanges thermiques liés au rayonnement par exemple.

      2. Pije - mer 7 Oct 20 à 8 h 38

        Comment peut on espérer réduire les transports en étalant ?

        Suis je naïf, avec la nouvelle gouvernance, vous serez obligé de déménager à proximité de votre lieu de travail sinon vous serez licencié. Et pas de problème non plus si votre conjointe ou votre conjoint ne travaille pas à proximité de votre lieu de travail/résidence il faudra en changer soit de travail soit de conjointe ou conjoint.

        Vous voyez finalement c'est simple à chaque problème une solution.

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 11 h 01

          Donc pour "pouvoir vivre" vous donnez le choix entre vivre dans des Tours avec toutes les complications que ça entraine avec cette concentration, ou polluer dans des transports pendulaires... ?

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Pije - mer 7 Oct 20 à 15 h 06

            J'avoue ne pas vous suivre votre logique.
            Je vous interrogeais simplement sur la liaison que vous faites entre plus d'étalement et moins de transport.
            Certes j'ai ensuite blagué sur ce que certains osent dire sur le nécessaire rapprochement du travail et du domicile.
            Par contre je ne comprends pas pourquoi vous dites que je donne le choix entre les tours et les transports pendulaires qui dans votre esprit sont liés aux tours.

    2. JANUS - mar 6 Oct 20 à 19 h 39

      Les transports en commun ne sont viable et amortissable s'il y a une certaine concentration urbaine.
      Le reste, c'est pipo écolo-bobo !

      Signaler un commentaire inapproprié
    3. Oscar - mar 6 Oct 20 à 20 h 51

      👍

      Modéré
  4. Galapiat - mar 6 Oct 20 à 17 h 48

    Végétaliser ? notre petite école en fait l'expérience, au bout de 7 ans des fuites, des fuites avec la chaleur estivale, les plantes en bac ne résistent pas même avec le goutte à goutte.

    Modéré
  5. bill bob - mar 6 Oct 20 à 18 h 15

    C'est surtout une question d'équilibre. Ne pas empiler les tours peut être une bonne idée. Rajouter des parcs , aussi. C'est une question de proportion et d'équilibre. Je ne suis pas certain qu'un extrémiste du parc et de la végétalisation soit moins dangereux qu'un extrémiste du béton. Je pense qu'il faut surtout aérer, ouvrir les espaces, laisser de grands "vides" d'air entre les bâtiments et les gens. On pourrait pourquoi pas couvrir les avenues d'espaces verts , sans rien changer d'autre aux tours et en maintenant la capacité de déplacement importante indispensable pour faire vivre de telles densité de population (car si TOUS les véhicules dans le tunnel sous l'espace vert sont ELECTRIQUES, ca change radicalement l'air dans le dit tunnel !!)
    Sinon, bloquer, limiter, arrêter est néfaste, simpliste et inutile. C'est reculer pour laisser les autres sauter dans 5 ou 10 ans.
    Il faut trouver comment faire, fabriquer concrètement vraiment des choses, nouvelles, d'envergure, de grands projets à l'échelle de la métropole. Eviter de se limiter, de se brider, être créatif et innover, sans penser qu'en agissant on peut détruire sacro-sainte Nature , mais en cherchant à faire plus en étant meilleur pour l'homme , ses besoins de liberté INDIVIDUELLE et la nature. Pas tout pour la nature et moins de liberté individuelle pour l'homme.
    On accepte le statut de notre espèce humaine, immensément plus intelligente et forte que n'importe qu'elle autre, pour utiliser notre créativité commune sans équivalent sur la planète , notre intelligence commune au dessus de tout , et empêcher tous les extrémistes idéologistes rigoristes de convertir quoi qu'il en coute les mécréants à l'ascétisme écologiste décroissant, synonyme de régression.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. benplay69009 - mar 6 Oct 20 à 18 h 38

      Vous dite: On accepte le statut de notre espèce humaine, immensément plus intelligente et forte que n'importe qu'elle autre, pour utiliser notre créativité commune sans équivalent sur la planète , notre intelligence commune au dessus de tout , et empêcher tous les extrémistes idéologistes rigoristes de convertir quoi qu'il en coute les mécréants à l'ascétisme écologiste décroissant, synonyme de régression.

      J' ai beaucoup rigoler dans ce contexte merci

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Abolition_de_la_monnaie - mar 6 Oct 20 à 19 h 38

        😀
        Oui, "l'intelligence supérieure de l'Homme", vu qu'il empoisonne absolument tout, en rejetant la faute sur les autres... ou en niant son impact, sûr qu'on est "au TOP" !

        Quant à "toujours croitre", même les arbres ont compris qu'à un moment toucher le ciel n'a pas de sens et ils s'arrêtent de croitre de manière exponentielle.

        Modéré
        1. benplay69009 - mar 6 Oct 20 à 22 h 20

          yes je valide 🙂

          Signaler un commentaire inapproprié
      2. bill bob - mer 7 Oct 20 à 13 h 02

        C'est normal . C'est la seule réponse qui reste. La dérision.
        Il faudrait être pragmatique pour voir l'évidence de l'avancée et du développement hors du commun de l'homme sur toutes les autres espèces. Si vous êtes capable de moquer cette évidence absolue, comme le font les tenants d'une idéologie écolocomplotiste extrémiste qui place la nature devant l'homme, alors on ne peut plus rien pour vous !

        Signaler un commentaire inapproprié
    2. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 13 h 24

      😀
      Oui, "l'intelligence supérieure de l'Homme", vu qu'il empoisonne absolument tout, en rejetant la faute sur les autres... ou en niant son impact, sûr qu'on est "au TOP" !

      Quant à "toujours croitre", même les arbres ont compris qu'à un moment toucher le ciel n'a pas de sens et ils s'arrêtent de croitre de manière exponentielle.

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Pije - mer 7 Oct 20 à 15 h 07

        Non c'est parce que la dépense énergétique pour faire monter la sève est trop importante

        Signaler un commentaire inapproprié
      2. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 18 h 57

        Donc l'arbre connait la limite, contrairement aux humains.

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Pije - mer 7 Oct 20 à 19 h 27

          Non il a une capacité limitée par nature car il n'utilise pas de pompe mais uniquement la capillarité.

          Signaler un commentaire inapproprié
  6. JANUS - mar 6 Oct 20 à 20 h 56

    Quel est le sens de ce commentaire hors sujet?

    Signaler un commentaire inapproprié
  7. noisette - mar 6 Oct 20 à 21 h 37

    C est toujours surprenant de voir des gens à la tête d'organismes pour lesquels ils n ont ni la formation, ni la compétence, ...
    On ne voit cela qu en politique...

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 6 Oct 20 à 22 h 14

      C'est normal, vous ne voulez pas d'une démocratie réelle directe. Je me trompe ? 🙂

      Signaler un commentaire inapproprié
    2. Galapiat - mer 7 Oct 20 à 14 h 09

      Noisette: entièrement d'accord on l'a vu aussi où les copains des amis étaient nommés à la tête d'industries florissantes et les ont conduit à la faillite. Le plus frappant ce sont les ministres , du jour au lendemain ils passe de l'aménagement au ministère du travail . etc !!! dans l'artisanat c'est plus difficile faut être formé ,compétent responsable de ses projets.

      Modéré
  8. raslebol69 - mar 6 Oct 20 à 21 h 56

    Quand ceux qui se présentaient comme des parangons de vertu et criaient contre les "cumulards" se mettent à cumuler les responsabilités: métropole et sytral, mairie et SPL Part Dieu. Quels hypocrites.

    Signaler un commentaire inapproprié
  9. bill bob - mer 7 Oct 20 à 13 h 04

    C'est surtout une question d'équilibre. Ne pas empiler les tours peut être une bonne idée. Rajouter des parcs , aussi. C'est une question de proportion et d'équilibre. Je ne suis pas certain qu'un extrémiste du parc et de la végétalisation soit moins dangereux qu'un extrémiste du béton.

    Je pense qu'il faut surtout aérer, ouvrir les espaces, laisser de grands "vides" d'air entre les bâtiments et les gens. On pourrait pourquoi pas couvrir les avenues d'espaces verts , sans rien changer d'autre aux tours et en maintenant la capacité de déplacement importante indispensable pour faire vivre de telles densité de population (car si TOUS les véhicules dans le tunnel sous l'espace vert sont ELECTRIQUES, ca change radicalement l'air dans le dit tunnel !!)

    Sinon, bloquer, limiter, arrêter est néfaste, simpliste et inutile. C'est reculer pour laisser les autres décideurs sauter dans 5 ou 10 ans.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mer 7 Oct 20 à 13 h 29

      Les véhicules électriques ne font que déplacer les problèmes plus loin (l'électricité pour les faire se déplacer serait nucléaire comme 70% de notre électricité).

      Bloquer, limiter, arrêter lorsqu'on va dans le mur, c'est une excellente chose. Or notre ville avec tout ce bétonnage va dans le mur de la chaleur, concentrer les activités dans un seul lieu est néfaste pour les déplacements, etc. Les autres décideurs ne décideront pas différemment car c'est un impératif pour améliorer la qualité de vie.

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut