Louise Souquet MT180 secondes
© Tim Douet

Louise Souquet : "étudier l'origine et l'évolution de nos dents"

Cette année et pour la cinquième fois consécutive, l'Université de Lyon participe au concours "Ma thèse en 180 secondes". 14 doctorants lyonnais viennent présenter leurs 14 thèses respectives dans le concours. Ils auront 3 minutes, et pas une seconde de plus, pour vulgariser leur travail devant le jury. L'an dernier, c'est le doctorant en génie civil Thibaut Souilliart et son travail sur l'Usure des tubes GV générée par des impacts répétés contre les supports à jeu qui avait su convaincre le jury. Rendez vous le 29 mars pour la finale lyonnaise du concours.
Avant de les découvrir sur scène, Lyon Capitale vous propose de les rencontrer en avant-première sur son site. Chaque jour, nous laissons la place à un doctorant et une thèse (des neurosciences à la mécanique en passant par la physique). Il a trois minutes pour rendre passionnant son sujet, souvent pointu et rempli de mots techniques. Un seul d’entre eux sera retenu pour participer à la finale nationale.

La candidate du jour : Louise Souquet

ENS de Lyon

Sciences de l'évolution, paléontologie

Intitulé de la thèse : Patrons de variation intraspécifique et covariation chez les éléments conodontes

Son parcours en 5 dates :

2010 : Licence en biologie des organismes à Rennes

2012 : Échange à Québec, Université Leval

2013 : Master en écologie et évaluation des biodiversités

2015 : Stage découverte morpho

2015 : Début de thèse

L'objet de la thèse en 3 lignes :

Comprendre l'évolution des dents chez les conondontes, premiers vertébrés à avoir eu des dents minéralisées. Comprendre leur développement et retracer leur mode de vie. En clair : pourquoi et comment ces dents sont-elles apparues ?

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

La forme d'un organe est une chose qui peut paraître simple mais qui est en fait source d'informations très importantes, surtout pour les dents, strictement en lien avec l'alimentation et donc l'environnement.

Pourquoi participer au concours "Ma thèse en 180 secondes" ?

Pour promouvoir la science, apporter ce que l'on fait au publique. Montrer que chaque sujet, aussi compliqué et fondamental soit-il, peut être crucial et compréhensible.

à lire également
Université Lumière Lyon 2, quai Claude-Bernard © Google Street View
Les étudiants transidentitaires de l'université Lumière Lyon 2 pourront désormais demander à faire figurer leur prénom d'usage - et non le prénom de leur état civil - sur les documents pédagogiques et administratifs.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut