Logements vacants : le Canard Enchaîné reprend notre enquête

Lyon détient le triste record des villes où l'on compte le plus de logements vides destinés aux instituteurs. 180 appartements sont inoccupés, soit 64 % de vacance. Le Canard Enchaîné s'est intéressé à notre enquête et a publié nos informations. Entretemps, la mairie de Lyon a débloqué une situation qui végétait depuis des années.

" Des centaines, peut-être des milliers de logements, propriété de plusieurs grandes villes sont vacants ! Et Duflot, toujours à la recherche du moindre abri n'était même pas au courant...C'est le magazine Lyon Capitale qui a mis les pieds dans le plat. Selon son numéro de janvier, les appartements qui servaient autrefois de logements de fonction aux instituteurs prennent souvent la poussière, quand ils ne tombent pas en ruine". Dans son édition du mercredi 30 janvier, le Palmipède a repris notre enquête sur les logements vides des instituteurs. L'hebdomadaire d'investigation cite Lyon Capitale et publie nos informations des numéros de janvier 2013 et octobre 2012 : "A Lyon, sur 281 locaux destinés aux instituteurs, 180 sont inoccupés, soit un taux de vacance de 64 %", a calculé "Lyon Capitale" qui a enquêté dans 10 autres grandes villes. Total : près de 800 logements vides. Le taux de vacance va de 0 % (Bordeaux et Nantes) à 38 % (Montpellier) ou 44 % (Nice)", écrit le "Canard". C'est donc Lyon qui détient le record de logements inoccupés à travers l'hexagone.

La mairie de Lyon s'est engagée sur la cession de 87 logements

Mais le plus amusant, c'est que la mairie de Lyon n'a reconnu, auprès du "Canard", qu'un taux de vacance de 43 %. Interrogés par "Lyon Capitale", les services de la mairie n'ont pas pu nous fournir d'explications. Entretemps, l'hôtel de ville a, semble t-il, changé son fusil d'épaule, depuis la parution de nos articles et a annoncé, lors du conseil municipal du 21 janvier 2013, la cession de 87 anciens logements d'instituteurs. Renseignements pris, le conseil municipal a bien voté deux délibérations, fin janvier, concernant une école dans le 5e arrondissement et le 8e arrondissement de Lyon pour mettre à disposition ces logements à des bailleurs sociaux. Mais cela concernerait une vingtaine d'appartements tout au plus.

Qu'en est-il des 67 autres ? D'après la ville, les cessions se feront courant 2013 pour la "création de logements sociaux ou étudiants dans le 1er, le 5ème et le 8ème arrondissement". Mais dans quelles écoles et à quelle échéance -certains logements sont vides depuis plus de 10 ans- ? La mairie n'a pas pu nous le préciser...

A lire aussi, les enquêtes du mensuel : Des centaines de logements publics vides dans les grandes villes (Lyon Capitale, janvier 2013)

Réquisition des églises : pourquoi pas les logements vides des instits ? (Lyon Capitale, octobre 2012).

à lire également
Michèle Rivasi
L'ex-députée de la Drôme, aujourd'hui eurodéputée, sera au second tour de la primaire EELV face à Yannick Jadot, également eurodéputé. L'ancienne ministre Cécile Duflot n'a pas su convaincre les électeurs et les sympathisants qui ont voté dans cette primaire : elle est éliminée au 1er tour.
1 commentaire
  1. Collombitude - 4 février 2013

    On a bien une mairie socialiste, selon le modèle lyonnais.S'occuper de logements ne fait pas rayonner Gégé.Il en a rien à foot!

  2. dartagnan - 4 février 2013

    et l'habitat'public'?: j'ai vécu dans un appartement Opac/Grand Lyon habitat pendant 15 ans. Pendant TOUTE cette durée 2 appartements sont restés vacants pendant 8 ans, puis plus tard 2 autres 2 ans. Le responsable d'une association de locataires m'a indiqué plus d'une douzaine d'appartements vides depuis des années !! la raison, il fallait refaire les peintures .... Le Président de GRAND LYON habitat ex adjoint aux finances de la ville de Lyon est PS bien sûr !! vive les socialos

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut