Ligne Lyon-Turin : une pétition demande la liberté pour Erri de Luca

Plus de soixante cinéastes et comédiens ont lancé ce jeudi un “appel européen” pour exiger la liberté pour l’écrivain Erri de Luca, jugé pour “incitation au sabotage” du chantier du tunnel ferroviaire de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin.

"Nous avons lu La Parole contraire, un livre publié aux éditions Gallimard, où il défend sa liberté de parole. Alors que la France s'est récemment mobilisée pour la liberté d'expression, comment pourrait-elle laisser un écrivain risquer la prison pour ses déclarations publiques ?" Cette interrogation, rapportée par France 3 Rhône-Alpes sur son site Internet, émane des signataires de l’“appel européen” exigeant la liberté pour Erri de Luca, parmi lesquels on retrouve Mathieu Amalric, Jacques Audiard ou encore Bertrand Tavernier.

“Nous n’acceptons pas qu’écrivain soit poursuivi pour ses mots”

"En lecteurs, nous exprimons notre solidarité avec Erri de Luca. En citoyens du monde, nous demandons aux États français et italien de faire retirer cette plainte d'une société dont ils sont aujourd'hui les seuls actionnaires. En défenseurs de la liberté d'expression, nous n'acceptons pas qu'un écrivain soit poursuivi pour ses mots", ont ajouté les signataires de la pétition.

L'écrivain italien de 65 ans est actuellement jugé pour "incitation au sabotage" du chantier du tunnel ferroviaire sur le tracé de la ligne à grande vitesse en construction entre Lyon et Turin. Le parquet a requis huit mois de prison ferme contre Erri de Luca. La décision a été mise en délibéré pour le 19 octobre.

La pétition de soutien à Erri de Luca est toujours ouverte sur le site soutienaerrideluca.net

à lire également
Le 11 mai approche. A grands pas. Lundi, c'est le début du déconfinement à Lyon et en France. Les questions et interrogations restent nombreuses. Qu'est-ce qui sera autorisé dès lundi ? Les parcs seront-ils ouverts ? Les centres commerciaux ? Comment vont fonctionner les transports ? Retrouvez toutes les informations à Lyon en direct sur lyoncapitale.fr.
Faire défiler vers le haut