Les éleveurs de bovins s'inquiètent de la canicule

Il n'y a pas qu'en ville que la canicule fait des ravages : les éleveurs de bovins du département craignent que les chaleurs s'éternisent, altérant les rendements.

Après sept jours d'intense chaleur, la canicule s'abat toujours sur le département du Rhône, en vigilance orange. Une situation qui commence à devenir délicate pour les agriculteurs, dont le travail est mis à mal par la sécheresse persistante. "Chaque jour, c'est 15 à 20 % de la production laitière qui s'évapore", d'après Gérard Bazin, vice-président de la Chambre départementale d'agriculture du Rhône.

Une conjoncture difficile

C'est pour les éleveurs de bovins que la menace est la plus présente : les points d'eau "seraient en grande partie asséchés" et l'herbe "déjà cramée par le soleil", pour Alois Klein, porte-parole de la Confédération paysanne du Rhône. Face à cette situation, les agriculteurs du département pourraient, dès la semaine prochaine, effectuer des commandes groupées de fourrage pour éviter de consommer tous leurs stocks d'hiver, déjà entamés. D'après Gérard Bazin, cette canicule pourrait devenir un véritable problème, puisqu'elle s'ajoute "à une conjoncture très difficile, où le prix du lait et de la viande est bien inférieur au coût de production".

Les élus de la Chambre départementale d'agriculture envisagent donc de demander le soutien du Conseil départemental le 21 juillet prochain. Date à laquelle les agriculteurs feront un état des lieux des dommages causés par la canicule.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut