sticker-feuille-de-cannabis

Les cannabis social clubs se déclarent en préfecture ce lundi

C’est une première en France. Des groupes de producteurs de cannabis se déclarent en préfecture ce lundi. Leur but : faire avancer la question de la consommation de cannabis dans l’hexagone.

25 mars, journée du hash. A la Saint-Humbert, c'est la fête de la beuher. Voilà comment les consommateurs de marijuana voient les choses. Lundi 25 mars, des associations de consommateurs de marijuana vont se déclarer en préfecture. Les cannabis social clubs, petites coopératives de consommateurs réguliers de marijuana qui plantent et partagent leur récolte et fleurissent un peu partout en France, ont prévu de se déclarer lundi en préfecture.

"On est dans un processus de déclaration locale, précise Farid Ghehiouèche, porteur du projet dans l'hexagone. On va se réunir ce week-end pour voir qui veut se déclarer, dans quelle région". Parfaitement illégaux, ces cannabis social clubs et leurs 2.000 membres sont passibles de la cour d'assises.

Procès le 8 avril

Le Code pénal punit de 30 ans de prison et 7,5 millions d’euros d’amende la production et la fabrication de stupéfiants en bande organisée. "On prend plus de risque quand on fait pousser un plant de cannabis pour sa consommation personnelle que quand on soutient l'économie souterraine, lorsqu'on va acheter de la résine ou de l'herbe dans la rue ! explique Dominique Broc, autre porteur du projet, dans un dossier spécial de Lyon Capitale. Nous entendons donc engager un bras de fer avec les autorités".

Entre 150 et 200 cannabis social clubs

A vrai dire, le bras de fer a déjà été engagé en novembre dernier, suites aux sorties médiatiques des cannabis social clubs. Début mars, coup dur pour les CSC, avec l'interpellation de Dominique Broc pour usage et détention de stupéfiants et incitation à la consommation. Le procès aura lieu le 8 avril prochain. Quelques jours après l'arrestation du porte-parole du plus puissant mouvement antiprohibition français, et malgré ces "intimidations et cette fin de non-recevoir", la Fédération des Cannabis social clubs déclarait ses statuts en préfecture.

On compte aujourd'hui entre 150 et 200 cannabis social clubs, éparpillés sur tout le territoire. Soit 1 500 à 2 000 cannabiculteurs. À l'échelon local, Saint-Étienne compte d'ailleurs l'un des plus gros cannabis social clubs de l'Hexagone. La production de ces "associations autogérées de consommateurs d'herbe" représente 3 à 5 tonnes d’herbe par an.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut