Image 14

Le tunnel de la Croix-Rousse ouvert pour la rentrée scolaire

Initialement prévue pour le 5 août, la réouverture du tunnel routier de la Croix-Rousse devrait se dérouler dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 septembre.

Ce retard est principalement dû à l'amiante, présent en plus grande quantité qu'attendu, et à la vétusté de cet ouvrage vieux de 60 ans. "L'état de dégradation était pire que ce que l'on pensait, notamment au niveau des fondations et du réseau d'assainissement", indique Jean-Luc da Passano, vice-président du Grand Lyon chargé des tunnels.

Après la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, la législation a évolué en matière de sécurité pour ce type d'ouvrage. Un second tube de sécurité (réservé aux modes doux) a donc été percé en parallèle au tunnel existant et 11 issues de secours ont été mises en place. Le tunnel est totalement vidéosurveillé, des caméras de sécurité sont installées tous les 75 mètres dans les deux sens de circulation afin d'avoir une meilleure réactivité en cas d'incident ou d'accident.

Pour le tube réservé aux modes doux, il faudra encore patienter

Ce tunnel pourra être emprunté par les bus, les vélos et les piétons. A pied, il faudra environ 20 minutes pour traverser cet ouvrage long de 1,8 kilomètre. L'ouverture est espérée début décembre 2013, pour coïncider avec la Fête des lumières.

Une note totale de 282,8 millions d'euros

Le prix global de l'opération s'élève à un peu plus de 280 millions. Il comprend le percement du second tube, l'intégralité des travaux et l'aménagement des entrées du tunnel, notamment la place Louis-Chazette (Lyon 1er) côté Rhône.

A l'origine, le projet devait coûter 222,2 millions. Le surcoût est expliqué notamment par des travaux supplémentaires sur les têtes de tunnel, un désamiantage plus important, une vétusté sous-évaluée, et par l'animation visuelle pour le tube modes doux, qui a été changée.

Radar ou pas radar ?

Pour l'instant, la décision n'a pas été prise. Selon Thomas Kavaj, chef de projet au Grand Lyon, des "discussions ont lieu au niveau des services de l'Etat, pour savoir s'ils réinstallent un radar dans le tunnel ou à proximité".

---

Dates à retenir :

- 27 août : réouverture de l'avenue de Birmingham (côté Saône).
- Dans la nuit du 1er au 2 septembre : réouverture du tunnel routier.
- Début décembre : ouverture du tube réservé aux modes doux.

5 commentaires
  1. marclyon - mer 19 Juin 13 à 10 h 58

    Pour mémoire. En phase projet, le coût de rénovation du tunnel était annoncé entre 105 millions et 140 millions d'euros en fonction de la solution retenue. Les lyonnais sont habitués à voir le prix des grands chantiers doubler sinon tripler...222 millions...avenants...280 millions. On a donc multiplier par 2 le coût initial du chantier. Pas mal. Enfin, attention, il reste encore deux mois de travaux, on pourrait encore trouver de l'amiante...

  2. marclyon - mer 19 Juin 13 à 11 h 02

    Cet avenant sera voté au cours de la séance du 24 juin au Grand-Lyon. Environ 60 millions d'euros apparemment. Questions: - un diagnostic amiante n'est-il pas réalisé initialement? - curieux de trouver de l'amiante à deux mois de l'ouverture du tunnel? -pourquoi l'avenant intervient-il si tard?

  3. rémi - mer 19 Juin 13 à 13 h 04

    Dommage que la ligne de tramway T4 ne se substitue pas entièrement à la ligne de bus C6 (Vénissieux/la Duchère)..en passant pas le tunnel ''mode doux'...

  4. legilou - mer 19 Juin 13 à 16 h 07

    C'est cher mais il parait que les gars qui tiennent les marteaux-piqueurs sont payés comme des nabab..... non je déconne, 800 € ça leur suffira à ces 'gagnes-misère'...

  5. marclyon - ven 21 Juin 13 à 9 h 20

    A priori, le tunnel n'a malheureusement pas été conçu pour permettre le passage d'un tram à l'avenir. Information à vérifier mais ça semble confirmé... A ce prix, c'est bien dommage!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut