Campement Albanais Perrache 7.10.13

Le procès des Albanais reporté au 11 octobre

126 Albanais étaient convoqués hier devant le tribunal correctionnel de Lyon. Les demandeurs d’asile qui vivent sous l’autopont de Perrache risquent l’expulsion avant la trêve hivernale.

A procédure traditionnelle, audience exceptionnelle. Ce jeudi, ils étaient plus d'une centaine à venir se présenter au tribunal 67 rue Servient (Lyon 3e). 126 demandeurs d'asile albanais, convoqués par la justice et attaqués par le Grand Lyon pour usurpation de la propriété privée. La communauté urbaine étant en effet propriétaire du terrain qu'ils occupent depuis plusieurs mois sous le pont Kitchener (Lyon 2e) en attente d'un relogement dans le cadre de la procédure d'asile.

Si l'issue de la procédure d'expulsion lancée par le Grand Lyon ne fait guère de doute, hier, le tribunal leur a néanmoins donné un sursis en reportant l'audience à vendredi. Leur avocate, Marie-Noëlle Fréry, n'en attendait pas moins. Devant le nombre de personnes convoquées, toutes ne pouvaient entrer dans la salle d'audience (salle A), le tribunal a donc choisi d'organiser une audience spéciale. Celle-ci aura lieu vendredi matin.

D'ici là, jeudi soir, le ministre de l'Intérieur est attendu à Lyon. Manuel Valls pourrait passer voir le camp.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut