Capture d’écran 2013-09-17 à 11.13.17

Le personnel du collège Barbusse critique la préfecture

Après que le personnel du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin a occupé l’établissement pendant cinq jours, une solution de logement a été trouvée lundi pour les deux familles SDF. Toutefois, les enseignants dénoncent « les manipulations des services de la préfecture à leur encontre  ».

La journée fut riche en rebondissements. Après que le préfet Jean-François Carenco ait annoncé hier matin en direct sur Lyon Capitale avoir réquisitionné deux logements dans les appartements du collège Jean Vilar, le personnel du collège Henri Barbusse pensait bien avoir trouvé une solution pour les deux familles SDF qu’ils défendent depuis jeudi. Après avoir appris, un peu plus tard dans la matinée, qu’il n’était plus question de réquisitionner les logements de Jean Vilar, ils ont eu vent d’une déclaration de la préfecture à l’AFP, expliquant que les familles seraient finalement logées au centre d’hébergement d’urgence de Notre Dame des Sans-Abris à Gerland.

Agacés de suivre l’évolution du dossier par la presse, sans aucun contact avec la préfecture, ils ont finalement mis leur préavis de grève à exécution dans l’après-midi et ont obtenu une entrevue avec le directeur de cabinet du préfet.

Sur les deux familles, une est finalement logée à Gerland, l’autre à Irigny. « Soit à 1h30 de transports en commun du collège », dénoncent-ils. Le personnel se félicite tout de même de la réussite de cette mobilisation et demande désormais une solution de logement durable plus proche du collège.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut