Le pari risqué d'Infogrames

En s'offrant l'un des leaders des jeux massivement multijoueurs (MMO), Infogrames part en guerre contre le célèbre World of Warcraft.

Avec plus de 11 millions d'abonnés, le jeu de rôle en ligne, World of Warcraft est un modèle de réussite. Le principe est simple, chaque joueur paye un abonnement mensuel pour pouvoir accéder à la plateforme de jeu en ligne. Ce style de jeu qui privilégie la coopération permet de limiter les pertes dues aux piratages. L'utilisateur est obligé d'avoir une version officielle pour profiter pleinement de son jeu.

Ainsi en rachetant Cryptic Studio, Infogrames tente de se lancer dans un marché d'avenir qui doit encore convaincre le grand public. La tâche ne sera pas facile, puisque de nombreux acteurs ont échoué sur ce créneau. Cryptic studio est loin d'avoir égalé le succès de Warcraft. Son précédent MMO City of Heroes n'a attiré que 180 000 abonnés et a été revendu à un autre éditeur.

Pour tenter de faire pencher la balance de leurs côtés, Infogrames et Cryptic développent d'ores et déjà deux MMO. En 2009, ils sortiront Champions Online, un jeu massivement multijoueurs inspiré de l'univers des comics books américains. Un choix peu original, le jeu ressemble énormément à la dernière production de Cryptic studio, city of Heroes. Il faudra sans doute attendre 2010 et la sortie de Star trek online pour juger de ce rachat. Avec cette licence forte et reconnue, Infogrames peut faire la différence. Reste que le jeu n'est pas encore assez développé pour permettre d'affirmer qu'il sera un succès.

En matière de MMO, l'année 2008 a été fatale pour de nombreux studios. Infogrames prend des risques et les pertes peuvent être énormes si les joueurs ne suivent pas. World of Warcraft reste une exception et ses nombreux concurrents se partagent les miettes. Les MMO sont encore aujourd'hui un marché de "niche". Le genre reste cantonné aux ordinateurs. Les consoles de jeux sont encore hermétiques aux MMO.

Infogrames va devoir redoubler d'efforts pour tenter de faire vaciller le roi World of Warcraft. Mais, nombreux sont ceux qui convoitent la couronne.
Les jeux Infogrames, entre œuvres originales et licences juteuses.
L'année 2008 fut bénéfique pour Infogrames. En reprenant le nom d'Atari, l'entreprise a conforté sa place parmi les grands. L'année dernière, les lyonnais d'Eden studio nous ont offert un nouvel épisode de la série Alone in the dark. Malgré une maniabilité qui demande un temps d'adaptation, le jeu a su trouver son public.

Cependant Infogrames tend à devenir davantage un éditeur au détriment de ses activités de créateur. L'exemple de la licence Dragon Ball Z est particulièrement révélateur, puisqu'il se contente de jouer un rôle de distributeur sans participer à son élaboration.
Ainsi en 2009, Infogrames éditera, en Europe, le nouveau volet de la saga de combat Tekken. Attendu par des millions de Fan, il ne fait aucun doute que le jeu sera l'un des best-sellers de l'année. Cet été, un épisode vidéo ludique de SOS fantômes renforcera le catalogue de la marque.. Espérons seulement qu'Infogrames ne se contentera pas de publier des licences fortes, connues du grand public, au détriment du développement de jeux originaux et créatifs.

à lire également
C’est officiel, Safran a choisi Feyzin pour implanter sa prochaine usine, aidé dans sa décision par le tapis rouge que l’État et les collectivités locales ont déroulé. Au terme d’une route pavée de rivalités politiques, de concurrence internationale et de bonnes intentions, 25 millions d’euros de deniers publics ont été débloqués pour attirer l’industriel. Un effort considérable qui pose la question suivante : jusqu’où les pouvoirs publics sont-ils prêts à aller pour réindustrialiser la région ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut