Le Louvre s'associe aux Beaux-arts de Lyon pour acquérir le Poussin

L'Etat ne peut donc plus désormais s'opposer à la sortie du territoire de ce trésor national. Mais le musée de Lyon n'a pas renoncé pour autant et engagé des négociations avec le propriétaire de l'œuvre, qui semble prêt à accorder un délai de trois ou quatre mois, le temps de boucler le tour de table. Fait exceptionnel, le prestigieux musée du Louvre a décidé de s'associer au musée lyonnais dans une démarche d'acquisition conjointe de l'œuvre et de mobiliser ses mécènes. "C'est une remarquable générosité de la part du Louvre, pour qui ce tableau ne présente pas d'enjeu stratégique majeur puisqu'ils ont déjà 38 Poussin dans leurs collections !" souligne Patrice Béghain, adjoint à la Culture de Lyon. Mais le Louvre se dit très attaché à ce que ce trésor national reste en France. Le maire de Lyon vient d'adresser un lettre au ministre de la Culture lui demandant une indication du montant qu'envisage d'accorder l'Etat. "Mais tout dépendra du montant fixé par le propriétaire" poursuit Patrice Béghain qui refuse de confirmer l'estimation de 15 à 20 millions d'euros souvent avancée.

à lire également
Agriculteur traitant un champ aux pesticides – région de Lille, 2016 © Denis Charlet / AFP
Plusieurs maires, en France, ces dernières semaines, ont pris des arrêtés interdisant l’utilisation des pesticides sur leur territoire. A Lyon, les écologistes poussent en ce sens. Et pestent contre le maire, Gérard Collomb.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut