Gauguin - Pape Moe (eau Mystérieuse)
@DR

Le Gauguin échappe aux Beaux-Arts

Convoité depuis juin 2010, le relief peint de Gauguin n’a finalement pas pu être acheté par le musée des Beaux-Arts de Lyon, suite à la rétractation du vendeur. Une souscription avait été ouverte.

Le musée des Beaux-Arts de Lyon ne goûtera finalement pas à l’Eau mystérieuse de Gauguin. Depuis sa déclaration de trésor national, en juin dernier, le relief peint était devenu l’objet de la convoitise lyonnaise. Un trésor qui aurait fait bonne figure dans les murs du palais Saint-Pierre qui ne possède encore aucune sculpture de Gauguin. Comme il l’avait fait pour retenir La fuite en Egypte en 2007, le musée a lancé au début de l’été un appel à souscription pour racheter l’œuvre, notamment via le cercle Saint-Pierre, qui réunit des entreprises mécènes du musée, et le cercle Poussin, qui rassemble de généreux donateurs privés.

Rapidement, la somme réclamée par le vendeur est amassée : près de 2 millions d’euros. Mais il faut croire que cette technique qui avait sauvé le Poussin ne fonctionne pas à tous les coups. Au dernier moment, le propriétaire italien du Gauguin s’est rétracté. Si la raison de ce retrait reste encore sibylline, plusieurs hypothèses ont été émises, notamment un rachat de l’œuvre par le Louvre-Abou Dhabi. Contactée par Lyon Capitale, l’agence France Muséums, qui gère les collections du musée du Louvre-Abou Dhabi dément fermement être acquéreur de cette pièce. Si du côté du ministère de la Culture français, pour le moment les réactions sont plutôt ténues voire inexistantes, en coulisse il se murmure qu’une action en justice pourrait être intentée, pour rupture d’engagement. Mais l’affaire étant jugée en Italie, le procédure s’annonce d’ores et déjà longue et compliquée et les chances de voir un jour l’Eau mystérieuse à Lyon, plus que minces.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut