Philippe Barbarin © Tim Douet 87 (2)
© tim douet

Le discours de Manuel Valls vu par le cardinal Barbarin

Le cardinal Barbarin commente l'allocution de Manuel Valls. Un discours fortement tourné vers la défense de la laïcité.

C'est une petite pique gentillette que le ministre de l'Intérieur a adressée ce samedi matin au cardinal Barbarin, dans son discours à l'occasion du service inaugural de l’Église protestante unie de France.

"Quel beau pays et quel étrange pays que la France (...) où un ministre de la République - performance inégalée, j'en suis convaincu, partout dans le monde - passe un certain temps dans les cathédrales, les églises, les mosquées, les synagogues, les temples, et dialogue de manière régulière... - et ce n'est pas toujours simple, n'est-ce pas, monsieur le cardinal ? - sur les questions qui font débat", a-t-il adressé à l'archevêque de Lyon, faisant référence à ses positions tranchées sur le mariage pour tous. Dans l'assemblée, des rires et des sourires, dont celui du principal intéressé, qui a esquissé une risette, les lèvres pincées et les yeux fermés.

Le cardinal n'en veut d'ailleurs pas du tout au ministre de l'Intérieur. Pour Lyon Capitale, il décrypte le discours de l'occupant de la place Bauveau, qui défendait sa vision de la laïcité, et avec lequel il estime avoir tout de même un point de désaccord.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut