(Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)

Le coronavirus vu par une Lyonnaise de Londres :  "Nous sommes en Angleterre, les gens respectent les règles"

Comment vit-on l'épidémie du coronavirus à l'étranger ? Quel regard porte-t-on sur la situation en France ? Le témoignage d'Anne-Sophie Labruyère-Millon, résidente à Londres (Royaume-Uni).

Comment vivez-vous la crise liée au coronavirus ? 


Je fais partie de ces très privilégiés qui vivent dans un appartement assez grand avec un espace extérieur, et qui plus est, sans enfants à charge ! Donc le confinement au quotidien est plus doux que pour la majeure partie des Londoniens. D'un point de vue business (je travaille dans l'événementiel), je suis très impactée comme beaucoup d'autres secteurs, tous les évènements sont en pause, la facture sera douloureuse mais je ne peux pas m'avancer. Les commerces alimentaires restent ouverts, les livraisons en tout genre fonctionnent et de nombreux restaurants dont des deux étoiles jouent le jeu à Londres ! Il n'y a pas de mal à se faire de bien visiblement !

Les mesures prises par les autorités sont-elles respectées ?


Nous sommes en Angleterre, sauf une très petite minorité, les gens respectent les règles ! Nous n'avons pas besoin d'attestations ici, le civisme c'est la règle, les règles de distanciation et d'hygiènes sont globalement suivies. Cela dit, dans les grandes villes comme Londres où la précarité et le manque de place concernent une grande majorité des habitants, nous assistons aux même phénomènes que dans d'autres métropoles : la tentation de sortir, d'aller au parc ou de se promener avec ce temps presque estival.

Comment jugez-vous la stratégie sanitaire mise en place ?


La stratégie est la même que dans beaucoup d'autres pays : STAY AT HOME ! Cela fonctionne en Asie et je pense que c'est une bonne stratégie. Les hôpitaux ne gèrent que les cas en détresse afin d'éviter les engorgements. Le gouvernement assure, finalement, des aides de l'Etat aux entreprises mais tout est encore très flou. En revanche, maintenant que nous sommes sortis de l'Europe avec une vraie volonté clamée par Boris Johnson de rétablir notre souveraineté et privilégier nos ressources et les concitoyens Britanniques, je suis curieuse de connaître sa position si le Royaume-Uni est asphyxié de tous bords. Va- t-il demander de l'aide ? Va- t-il revoir un peu sa copie quant aux négociations en cours ? Une bonne leçon selon moi qui démontrera que l'unité fait souvent la force.

Que pensez-vous du système de santé à Londres ?


La National Health Service a toujours été beaucoup critiquée et pourtant, étant enceinte de 5 mois je trouve le suivi, les aides, le fonctionnement de ce système efficace et performant. Ils font des efforts croissants ces dernières années pour améliorer les prises en charge des patients. Les tests pour le coronavirus dans les hôpitaux comme partout ne sont que pour les personnes présentant des symptômes importants et persistants. Il n'y a pas de test d'anticorps pour savoir si oui ou non nous sommes immunisés et donc non contagieux. Cela pour moi est pourtant essentiel dans une logique de "déconfinement".

Le pays était-il préparé pour faire face à une telle épidémie ?


Aucun pays n'était préparé. Le Royaume-Uni pas plus qu'un autre. Ce qui est étrange est la lenteur à laquelle notre gouvernement à réagi alors même que les pays Européens, les uns après les autres, alertaient sur la propagation du virus, les pénuries en tout genre, la saturation des hôpitaux et le manque cruel de moyens humains du personnel de santé etc. Nous avons reçu des consignes 1 semaine après le confinement de la France ! Ce retard n'a fait qu’aggraver la situation ici. Et la conviction délirante avancée au départ par le premier ministre d'une immunité collective pour vaincre le virus impliquant 100 000 à 200 000 morts est simplement atroce et illusoire !

Vue de l'étranger, quel regard portez-vous sur la situation de la France et la gestion de la crise ?


Je ne parlerai pas de crise pour décrire ce que nous traversons mais de catastrophe. On ne se remet pas d'une catastrophe comme on se remet d'une crise. Les crises sont souvent rapides, ne changent pas les mentalités et la vie reprend là où on l'a laissée. Je ne suis pas sûre que la France retrouve sa même vitesse après que cette pandémie soit endiguée. Beaucoup de secteurs comme la mode, le luxe, la finance étudient déjà des façons de fonctionner différemment dans le futur pour ne plus être aussi exposés face à une autre catastrophe de ce type. C'est un aspect positif à mon sens. Face à la situation actuelle les mesures prises par la France sont non seulement à effet immédiat mais aussi dans une optique de gestion de l'après catastrophe. Les moyens/aides aux personnes et aux entreprises déployés par le gouvernent Français sont incroyables vues d'ici. Il y a des flottements quant aux traitements et à la pénurie de masques mais c'est le cas pour l'ensemble des pays touchés par le virus, donc je ne jette ni la pierre ni n'alimente le débat. Nous sommes aux UK dans la même problématique.

2 commentaires
  1. raslebol69 - 14 avril 2020

    Si c'était vraiment le cas, juste avant le WE de Paques le Secrétaire d'Etat britannique à la santé Matt Hancock n'aurait pas du une nouvelle fois exhorter les Britanniques à respecter le confinement. Peut-être confondez vous votre quartier privilégié et l'ensemble du pays.

    1. Lyonalondon - 23 avril 2020

      Détrompez vous, je ne vis pas dans un des quartiers privilégiés de Londres. De façon générale c'est la ville de Londres qui est privilégiée par rapport au reste de l'Angleterre! Contrairement à la France et ce qu'il se passe à Paris en comparaison, nous n'avons pas besoin d'arrestations de sortie pour faire nos courses ou aller travailler, et il n'y pas de contrôles de police et de contraventions par centaines de milliers. Hancock, Johnson, Raab aujourd'hui à la tête du pays mais aussi les services de santé, des transports et j'en passent nous martèlent de messages et recommandations afin que chacun reste chez soi tout en respectant les gestes barrières et règles de distanciation en cas de sortie. Et globalement, oui, à Londres cela est respecté. S'il n'y a pas d'interdictions formelles ou punitives dans ce pays, cela reflète bien l'état d'esprit globalement civique des Britanniques contrairement à d'autres.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut