"La Tunisie est prête à accueillir à nouveau ses touristes"

Le ministre du Tourisme tunisien Elyes Fakhfakh était en visite à Lyon jeudi. L’occasion pour lui de rassurer : la Tunisie a retrouvé son calme d’antan et souhaite récupérer rapidement ses touristes.

Une journée marathon. Le ministre du Tourisme tunisien Elyes Fakhfakh était de passage à Lyon jeudi dans le cadre d’un voyage officiel en France. Et il n’a pas chômé. Entre une visite au siège de la région Rhône-Alpes, des entrevues avec Gérard Collomb (voir photo) et des entrepreneurs lyonnais qui se sont conclues par une soirée organisée à l’Abbaye de Paul Bocuse à Collonges-au-Mont-d’Or, le nouveau ministre du Tourisme s’est souvent répété. Pour la bonne cause. Depuis, la chute de l’ancien président Ben Ali le 14 janvier 2011 et la révolution du jasmin, le secteur du tourisme qui représente 8 % du Produit intérieur brut (PIB) en Tunisie a considérablement baissé. De l’ordre de 42 % sur le marché français. De quoi inquiéter le nouveau gouvernement. “On souhaite vraiment faire redémarrer notre activité touristique, explique Elyes Fakhfakh, nommé le 24 décembre 2011. La Tunisie a retrouvé son calme. Les conditions sont réunies pour accueillir de nouveau les touristes, martèle-t-il. Et de poursuivre pour tenter de convaincre les plus réfractaires : “la Tunisie peut offrir beaucoup plus que ses plages. Nous avons la chance d’avoir de belles régions, un beau patrimoine archéologique qui reste méconnu des touristes.”

"Le gouvernement n’est pas islamiste"

Tout au long de sa journée lyonnaise, le ministre du Tourisme aura un seul mot à la bouche : "rassurer". Car malgré une relation affective entre les Français et les Tunisiens, la révolution fait toujours aussi peur aux touristes hexagonaux. Mais pas seulement. Les élections sont passées par là et l’arrivée au pouvoir de Ennahdha suscite de nombreuses craintes. “Le gouvernement d'aujourd'hui n'est pas islamiste, c'est un gouvernement de coalition”, affirme Elyes Fakhfakh sans sourciller. Adhérent au parti Ettakatol, classé à gauche, le ministre du Tourisme après avoir répondu aux questions des médias dont celles de nombreux journalistes tunisiens qui avaient fait le déplacement pour l’occasion, accepte de se confier sur le plateau de Lyon Capitale TV *. Elyes Fakhfakh explique qu’il entretient une relation particulière avec Lyon. "J’ai fait mes études à l’INSA de Lyon. Ça me tenait à cœur de venir dans cette ville." Et forcément, le ministre du Tourisme tunisien a une nouvelle fois assuré la promotion de son pays : "La Tunisie est un pays d’accueil. J’invite tous les Français à s’y rendre pour constater d’eux-mêmes."

* Elyes Fakhfakh sera l’invité de l’émission "Politic & vous", ce mardi 14 février à 19h sur Lyon Capitale TV (Numéricable - Canal 95 et/ou Canal 96 - Bbox fibre : Canal 439 et sur lyoncapitale.fr : écran Lyon Cap TV - direct - cliquez sur le logo play).

à lire également
Prison de Montluc
À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, qui se dérouleront à Lyon ce 15 et 16 septembre, voici les lieux qui ouvrent exceptionnellement leurs portes pour le week-end.
1 commentaire
  1. PERHAPS - 10 février 2012

    alors mr le petit baron local, champion du karaoke Racontez nous un peu comment sont les plages tunisiennes .... drôle cette discrétion autour de ce voyage, figurant sur aucun agenda tant du vôtre que de vos 'proches' qui vous accompagnaient, et séjours (voyages d'études bien sûr) payés par les lyonnais ...Pour une fois, personne, aucun journaliste sur le tarmac pour vous interviewer au bas de la passerellemais normal, elle n'avait pas été conviée ! et pour cause !Voilà les comportements de nos élus lyonnais, grandeur nature, pas besoin de commentaires, on se les fait soi-même (si on ose !) juste à révéler les situations, surtout quand elles sont occultées.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut