Gérard Collomb lors de l’inauguration d’un nouveau commissariat à La Rochelle
© Xavier LEOTY / AFP

La semaine de Collomb du 15 au 19 janvier : de passage à Lyon

Découvrez, semaine après semaine, l’agenda de ministre de Gérard Collomb. Au programme de celle-ci : une matinale sur France 2, une visite à Lyon et des explications sur la politique d’asile du gouvernement.

L’ancien maire de Lyon ne reste jamais bien loin de son fief. Ce vendredi, Gérard Collomb sera de passage dans sa ville durant la journée, mais le détail du programme n’a pas encore été fixé. Demain, mardi 16, Gérard Collomb accompagnera Emmanuel Macron lors de son déplacement à Calais. Seront également présents : Nicole Belloubet, ministre de la Justice, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics et Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. Cette visite aura notamment pour but d’évoquer la situation migratoire, à laquelle les Calaisiens sont rudement confrontés.

Une question qui reviendra lors du sommet franco-britannique du jeudi 18 janvier. Sur fond de négociation du Brexit, Emmanuel Macron et Theresa May devront fixer leurs lignes respectives concernant la question migratoire et la définition de la frontière entre nos deux pays, fixée à Calais depuis 2004 par les accords du Touquet. D’autres dossiers importants seront aussi à l’ordre du jour, comme le climat, la mobilité et la coopération militaire post-Brexit.

L’occasion de défendre sa politique

Régulièrement pointé du doigt sur la question des migrants et des libertés individuelles, Gérard Collomb devrait s’expliquer cette semaine. Alors qu’il doit présenter ses vœux au syndicat SGP Police-FO demain, le ministre de l’Intérieur sera attendu au tournant sur les conditions de travail et de sécurité des agents de police français. Un sujet houleux qui ne date pas d’hier, mais revenu sur le devant de la scène suite aux nombreuses agressions de policiers, la nuit de la Saint-Sylvestre.

Demain, Gérard Collomb sera également l’invité de la matinale Les 4 Vérités sur France 2. Il ne coupera sûrement pas à l’évocation de sa gestion polémique des migrants, vivement dénoncée par de nombreuses associations et élus, dont Éric Piolle, maire de Grenoble. La politique d’asile du gouvernement fera ainsi l’objet d’une séance de questions-réponses à l’Assemblée nationale. Un exercice qui pourrait s’avérer périlleux pour celui qui "en a marre de passer pour le facho de service."

à lire également
Police lyon
Voitures brulées, jets de pétards, de fusées… 17 individus, pour la plupart mineurs, ont été interpellés dans la nuit du 13 au 14 juillet suite aux violences commises dans l’agglomération lyonnaise.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut