Le centre de vaccination de Lyon au palais des sports à Gerland © Antoine Merlet

La Métropole de Lyon vote une aide de 413 000 euros pour soutenir les centres de vaccination des communes

Lors du conseil de la Métropole de Lyon, ce mardi 22 juin, les conseillers ont voté l’attribution d’une aide de 413 000 euros afin de soutenir les centres de vaccination installés sur les communes du territoire.  

Les centres de vaccinations installés sur les communes de la Métropole de Lyon, vont pouvoir bénéficier d’une aide de fonctionnement. Votée ce mardi 22 juin, à l’unanimité, lors du conseil métropolitain, cette subvention d’un montant de 413 000 euros, doit aider à "l’installation et la mise en route des centres", explique la collectivité.

"Depuis le début de cette crise inédite, les collectivités locales ont veillé chaque jour à prendre soin de leurs habitants, et en particulier des plus vulnérables. À Caluire-et-Cuire, 35 000 personnes ont pu être vaccinées. La santé n’a pas de prix, mais elle a un coût", rappelait Chantal Crespo, du groupe rassemblement de la droite, du centre et de la société civile, au moment du vote. Avant de se réjouir de l’adoption de cette mesure. 


"Ces initiatives ont permis à nos concitoyens de bénéficier de la couverture vaccinale la plus large possible." Pascal Blanchard, vice-président à la Métropole de Lyon


11 communes concernées 

Outre Caluire, 10 communes du territoire métropolitain accueillent des centres de vaccination éphémères, Lyon, Bron, Rillieux-La-Pape, Saint-Priest, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne, Vénissieux, Décines-Charpieu, Neuville et Écully. "Ces initiatives ont permis à nos concitoyens de bénéficier de la couverture vaccinale la plus large possible. Et, dans son rôle de chef de file en matière de prévention santé sur le territoire, la Métropole de Lyon s’est engagée dans la campagne de vaccination", souligne Pascal Blanchard, vice-président du Grand Lyon. La collectivité est notamment mobilisée sur la partie logistique avec la "commande, la récupération, le stockage et les conditions de conservation" des doses. Et participe à la vaccination "des personnes les plus fragiles, comme nos aînés, les personnes en situations de handicap et les plus précaires", ajoute l'élu.

La Métropole de Lyon a également annoncé qu'elle allait poursuivre sa démarche de vaccination "hors les murs", cet été et à la rentrée, notamment sur les communes de Saint-Fons, Vénissieux, Lyon 9 la Duchère et Vaulx-en-Velin "afin d’y augmenter la couverture vaccinale".

Lire aussi : Alimentation locale et biologique : la Métropole de Lyon vote sa stratégie agricole

Faire défiler vers le haut