Supporters de l’équipe de France contre l’Uruguay à Lyon (© Tim Douet)

La fièvre de la Coupe du monde s'empare de Lyon

Les rues étaient bariolées de bleu blanc rouge et les bars bondés ce vendredi après-midi pour soutenir l'équipe de France, qui s'est qualifiée pour les demi-finales du Mondial russe, aux dépends de l'Uruguay.

La journée de travail s'est finie plus tôt pour beaucoup hier. Entre les employeurs qui avaient organisé une diffusion au sein de l'entreprise et ceux qui ont libérés leurs salariés, il y avait certainement plus de monde devant la télé que derrière son bureau. En ville, il y a comme un air d'Euro 2016 à voir l'effervescence dans les lieux qui retransmettaient le match France-Uruguay. Lyon se pare de bleu blanc rouge alors que les Griezmann, Umtiti, Pogba et consorts se présentent pour leur quart de finale.

Supporters de l'équipe de France contre l'Uruguay à Lyon (© Tim Douet)

En l'absence d'écran géant, c'est dans les bars de la place des Terreaux ou du Vieux-Lyon, que l'on se presse dans les bars qui ont installé des télévisions pour l'occasion. Les Marseillaises s'enchaînent, comme les chants à la gloire de Benjamin Pavard, jeune latéral droit et nouveau chouchou des supporters lyonnais depuis sa reprise de volée contre l'argentine. Dans la moiteur des troquets ou la chaleur des terrasses, l'angoisse grimpe. Jusqu'à la 40e minute et la libération de toute une ville sur la tête victorieuse de Raphaël Varane. Explosion de joie ! Jets de bière... Et grosse frayeur, quand Hugo Lloris, ancien Gones, sauve in extremis les siens avant la pause sur une magistrale manchette.

Supporters de l'équipe de France contre l'Uruguay à Lyon (© Tim Douet)

En deuxième mi-temps, le public lyonnais se régale des interventions costaudes de Umtiti, du vice de Corentin Tolisso... et même de l'entrée de Nabil Fekir, en toute fin de match, alors que Antoine Griezmann, le natif de Mâcon, avait déjà plié le match. "On est en demis, on est en demis", chantent les supporters aux anges. Une demi-finale qui verra les Français affronter la Belgique, victorieuse du Brésil (2-1), plus tard dans la soirée. La Coupe du monde semble définitivement lancée, et le public enfin emballé. Dans l'euphorie la gendarmerie du Rhône a même annoncé qu'elle inviterait la population à venir regarder la demi-finale à la caserne de la rue Bichat, dans le 2e arrondissement.

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut