Capture d’écran 2011-12-06 à 16.55.34

La destruction de la tour UAP s'accélère, la nouvelle tour Incity se précise

incity  ()

Nouvelle étape dans le chantier de démolition de la tour UAP cours Lafayette : la grue a été dressée la semaine dernière, et la coiffe métallique va être retirée dans les jours à venir. A partir de janvier, le bâtiment actuel va être grignoté, perdant progressivement sa hauteur. Le promoteur distille des informations sur la future tour Incity : elle sera finalement symétrique, moins transparente et comptera huit ascenseurs.

Témoin d'une nouvelle étape dans le chantier Incity, la grue vient de se dresser aux abords. Elle ne signe pourtant pas la phase de construction de la nouvelle plus haute tour de Lyon, prévue pour le 1er trimestre 2015. Elle annonce en revanche la démolition effective de la tour UAP. Le désamiantage avait été achevé en avril 2010. La déconstruction a repris depuis août dernier. Jusque là la décontraction s'est surtout opérée à l'intérieur. Des précautions ont été prises pour minimiser les nuisances. Afin d'éviter les dispersions de poussières dans l'air, des mini-gouttelettes sont constamment pulvérisées sur le chantier. A l'extérieur, le socle qui entourait les fondations de la tour a été retiré en novembre. Et le bâtiment a été précautionneusement désolidarisé des halles voisines.

Capture d’écran 2011-12-06 à 15.29.45 ()

4 étages par mois grignotés

Désormais, la disparition de l'ancien bâtiment, inoccupé depuis 17 ans, va se voir. Cette semaine, c'est sa structure métallique, haute d'une dizaine de mètres et posée au sommet, qui va être retirée (Cf. cliché ci-contre). "En décembre, nous évitons les gros travaux pour ne pas perturber les Halles à quelques semaines des fêtes de fin d'année", indique-t-on à la communication du promoteur Sogelym Dixence. Les premiers jours de 2012 seront fatals à la tour UAP.

Capture d’écran 2011-12-06 à 16.55.34 ()

A son sommet, un chapeau va être dressé, entourant les derniers étages. Cette structure sert à protéger le quartier de la démolition. Ainsi le chapeau va-t-il descendre à mesure que la tour va progressivement disparaître. Elle va perdre en moyenne quatre étages par mois, jusqu'à atteindre le sol en juillet prochain. Les gravats seront évacués par le centre de la tour. La construction d'Incity pourra alors débuter.

8 ascenseurs

Comme prévu, la nouvelle tour comptera 39 étages. Avec ses 200 mètres (hauteur mesurée depuis son point culminant), elle sera la plus haute de l'agglomération, dépassant le Crayon (165 mètres). Aux niveaux 14 et 26, seront aménagés des étages de convivialité comprenant salles de réunion mutualisées, bibliothèque et lieux de repos. Aux 2e et 3e étages, prendront place 4 établissements de restauration pour un service de 1400 couverts quotidiens. Plusieurs niveaux seront occupés par la direction régionale de la SNCF. Le promoteur met l'accent sur les ascenseurs, au nombre de huit. Un procédé innovant permet d'associer deux ascenseurs par gaine. Il y aura trois gaines, un monte-charge et un ascenseur autonome. Voilà qui réduira les temps d'attente. Les visiteurs et occupants pourront monter depuis le niveau sol ou mezzanine.

Moins de transparence

L'esthétique de la belle a été revue. D'abord, la tour perd son asymétrie originale, la flèche à son sommet étant à présent centrée. Les promoteurs expliquent que le projet initial rendait visibles des locaux techniques, sur le toit, depuis la gare de la Part-Dieu. Avec les nouvelles esquisses, "nous aurons une jolie de la tour depuis le nord comme le sud", indique la communication du promoteur.

Ensuite, la plastique de l'édifice change aussi, perdant en transparence. A l'est, à l'ouest et au sud, la double peau, à 40 cm de la façade, est retravaillée. Elle vise à réduire les consommations énergétiques. Depuis le nord (cours Lafayette), la trame des étages est à présent soulignée par des horizontales blanches. Un changement censé "donner une plus forte identité architecturale" à l'édifice, "une image plus contemporaine". Le promoteur se refuse pour l'instant à communiquer sur le matériau utilisé. La tour a obtenu les labels écologiques BBC et BREEAM.

tour in city  ()

Les 2 étapes du projet
à lire également
lyon turin
D'après le rapport du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), présidé par l'ex-député socialiste Philippe Duron, plusieurs grand projets en matière d'infrastructures de transports devraient être abandonnés ou repoussés de plusieurs décennies. A45, contournement ferroviaire de Lyon ou ligne Paris-Clermont-Lyon, Lyon Capitale fait le point sur les aménagements qui ne verront pas le jour.
10 commentaires
  1. eilage - 6 décembre 2011

    Détruire une tour pour en construire une autre ! Bravo ! Encore la faute à Gérard Collomb !!:)

  2. Semu - 6 décembre 2011

    C'est 'César Collomb' eilage. 😀

  3. lyonnais - 6 décembre 2011

    Tous le monde n'est pas césa

  4. lyonnais - 6 décembre 2011

    Tous le monde n'est pas césar Collomb qui veut Messieurs eilage et Semu.En tous cas se n'est pas là-haut que l'on tangera cher monsieur eilage!.

  5. mikemorrison - 7 décembre 2011

    De toute façon on peut plus aller à l'intérieur donc autant la détruire. Après en faire un tour, pourquoi çà fait du travail pour pas mal d'entreprises quand même mais bon les critiquants doivent des gens loin d'être dans la précarité ou le besoin.

  6. lyonnais - 8 décembre 2011

    Je veux des petites tours, des petites tours de partout qu'il nous dit notre maire de Lyon... Mais ce qu'il nous dit pas ce charmant monsieur c'est qu'il était contre les tours Signal, les jumelles de la place de Frankfort, les deux tours de Renzo Piano de la cité internationale à usage hôtelière,etc...N'est-ce pas @eilage !!!

  7. pascal_38000 - 9 décembre 2011

    eZSESSIDbb78c9a787fdf58397fbf23894be0c95=n1vpt2v4uug72kn64gakut06a0&comment=Test

  8. dany69 - 9 décembre 2011

    enfin un projet audacieux, plus haute que la part dieu, pas comme oxygène...donc changeant l'horizon de Lyon, espérons qu'il n'aura d'abandon dans quelques mois comme toutes les autres vraies tours de Lyon

  9. Martin de Givors - 10 décembre 2011

    A quand une nouvelle tour à plus de 300 mètres pour centraliser encore plus de bureaux?... il est vrai qu'avec le projet de grande métropole Lyonnaise et l'aspirateur des déplacements domicile travail en ''COLLOMB - CITY'' que cela va entrainé, ainsi que les projets autoroutiers dont rêve le Maire de Lyon( et pas seulement le matin quand il se rase...)qui, selon lui, seront nécessaire...Coût financier, énergétique, impact en gaz à effet de serre de serre, réchauffement climatique, dilapidation des terres arables ne font à l'évidence pas partie des préoccupation du ''César'' Lyonnais...Il est vrai qu'il peut compter sur le soutien de ses deux ou trois fidèles pseudo écolos ''bouffes gamelles'' des Verts...

  10. MCh - 11 décembre 2011

    1400 repas par jour en moins pour les restaurants du quartier. Chouette !

  11. Tryph - 12 décembre 2011

    1400 repas en moins pour qui...? la tour hébergera sans doute bien plus de 1400 employés. ce seront donc des repas en plus pour les restaurants du quartier...

  12. lyonnais - 12 décembre 2011

    'Tryph', si tu travailais au sein de la SNCF, tu mangerai au sein des restaurants d'entreprise! Comme 80% des salariés chaques jours.

  13. Tryph - 15 décembre 2011

    eh bien il se trouve que justement je bosse à la SNCF, comme prestataire, mais à la SNCF tout de même, dans la tour oxygène (d'ailleurs la SNCF dans cette tour, c'est bien plus de prestataires que de cheminots) et que je suis assez bien placé pour savoir qu'il y a bien plus de salariés dans cette tour que de repas servis dans le restau de la tour. et il y a fort à parier que ça sera pareil pour la tour InCity. d'ailleurs moi, je n'y ai jamais mis les pieds dans le restau de la tour...pour info, la tour oxygène, ça doit être une capacité d'environ 100 employés par étage, avec au moins 18 étage occupés, ça fait donc environ 1800 employés (et la tour est loin d'être pleine). sachant que la tour InCity sera bien plus grande (bah oui là c'est un 'vrai projet' x:), je me dis que les 1400 repas théoriquement servis en interne chaque jour ne représenteront en fait qu'une minorité des repas pris par l'ensemble des employés.

  14. purporc69 - 22 décembre 2011

    Espérons que les repas seront halal. Sinon je saisis la halde!

  15. lyonnais - 22 décembre 2011

    @Tryph, lorsqu'il parle de 1 400 couverts journaliers c'est pour toute la tour alors qu'actuellement elle ne sera qu'occuper à 50% par la SNCF, vu qu'il est très difficile pour Monsieur 'Tour'(Collomb) de trouver d'autres occuppants dans une tour de moyenne qualité comme c'est déjà le cas sur Oxygène (petite entrée en autre).En tout cas nous ne l'avons pas encore entendu remercier l'Etat pour ces occupations de M2 dans tours plus que moyenne, sans cela aucune tour serait sortie de terre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut