samu2

La Croix-Rouge suspend ses activités de Samu social

Michel Ducray, président de la délégation rhodanienne de la Croix Rouge a suspendu, jusqu'au 16 avril, l'activité de Samu social de l'association à Lyon. En cause, "la mutinerie" d'une vingtaine de ses membres selon la hiérarchie. Explications.

"Ils sont comme les patrons voyous qui retirent leur outil de travail aux salariés", regrette l'un des bénévoles de la Croix-Rouge lyonnaise mis à pied depuis samedi 2 mars. Il n'a pas de mots assez durs pour critiquer la décision de ses responsables de suspendre les activités du Samu Social de la Croix-Rouge à Lyon, c'est-à-dire les tournées des bénévoles la nuit auprès des SDF. Sa hiérarchie dit avoir pris cette décision pour faire face au "non-respect des règles de l'organisation par une vingtaine de bénévoles", elle compare cette décision à "n'importe quelle décision managériale dans une entreprise".

"Ils ont organisé une mutinerie"

Un conflit interne oppose en effet depuis mercredi dernier une vingtaine de bénévoles de la Croix-Rouge lyonnaise à leur hiérarchie. "Ils ont organisé une mutinerie, refusant de se soumettre à leur supérieur hiérarchique comme dans n'importe quelle entreprise. Ils ont créé un État dans l'État, refusant notamment de respecter la règle qui prévoit que les bénévoles rentrent à deux heures du matin maximum parce que après on n'est plus assuré", justifie Michel Ducray, président de la délégation du Rhône de la Croix-Rouge.

Il ne veut pas rentrer dans les détails mais dit prendre "l'entière responsabilité de cette décision". Il regrette d'avoir à laver son linge sale en public et décrit un climat de tension qui a atteint son apogée le 29 février. Il assure avoir l'aval des plus hautes instances de la Croix-Rouge française.

Une vingtaine de bénévoles visés

Les bénévoles visés, "une vingtaine", selon Michel Ducray, dont l'un au moins est "exclu provisoirement", concèdent "des réunions un peu houleuses, comme quand les personnes sont passionnées par ce qu'elles font". De leur côté non plus, on n'en saura pas plus sur les faits qui leur sont reprochés.

En tout état de cause, le bureau de l'organisation rhodanienne s'est réuni en urgence jeudi 1er mars, à la demande de la délégation lyonnaise. Il a décidé de suspendre les activités de Samu social de l'association "8 à 10 jours". Le temps de "la mise en chantier immédiate d'un cahier des charges et d'une réglementation du Samu social Croix-Rouge française du Grand Lyon en tous points conformes aux règles nationales de l'association".

Jusqu'ici, le Samu social de la Croix-Rouge intervenait chaque mardi, jeudi et vendredi de 20h à 2h auprès des SDF dans les rues de Lyon et de la proche banlieue. Il existe aussi un Samu social professionnel à Lyon mais "qui ne fait que de la mise à l'abri", selon un bénévole de la Croix-Rouge visé par la mesure conservatoire de la direction. Il explique qu'il vient en aide lui à "ceux qui ne veulent pas aller dans les foyers, les grands exclus" en leur servant à manger dans la rue.

"Les clés d'accès aux voitures et aux bureaux ont été changées"

"Cela va nous prendre 8 à 10 jours. Nous allons leur faire signer une charte de bonne conduite [les statuts de l'association, ndlr]", explique Michel Ducray. Et ceux qui ne signeront pas seront exclus définitivement de l'organisation. "Rien ne les empêche de poursuivre leurs activités de leur côté", précise le président, "mais sans utiliser les moyens de la Croix-Rouge, ni les voitures ni les uniformes". Et pour cause, "on a découvert que les clés d'accès aux voitures et aux bureaux de la Croix-Rouge avaient été changées samedi, on ne s'y attendait pas", déplore un bénévole.

Avec quelques autres, ils ont monté un collectif et se sont donné rendez-vous ce soir, mardi 6 mars, à 18 heures sur le parking des Galeries Lafayette (Lyon 8e) pour poursuivre leurs maraudes. "Au final, ce sont les SDF qui trinquent", regrette un bénévole. "Rien ne s'arrête, l'activité est simplement suspendue", promet le président Ducray, qui prévoit de régler le problème avant le 16 avril. En attendant, l'ensemble des 90 bénévoles de la Croix-Rouge chargés du Samu social à Lyon est suspendu de ses fonctions "en plein arrêt du plan Grand Froid et alors que de nombreuses personnes sont remises à la rue" regrettent les bénévoles.

Reste les activités du Samu social professionnel géré par Alynea à Lyon. Selon la préfecture, deux équipes de professionnels circulent tous les jours de 17 heures à minuit et de 19 heures à 2 heures du matin, de novembre à avril, hors Croix-Rouge.

à lire également
Pollution Lyon lever jour © Tim
Un épisode de pollution aux particules fines est en cours dans le bassin Lyonnais / Nord Isère. Pour l'heure, la préfecture recommande d'adopter certaines mesures pour préserver les populations sensibles et réduire les émissions de polluants. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut